Ca yest... les épreuves écrites du CRPE édition 2012 sont enfin terminées. Elles se soldent par un sacré mal de crâne et des douleurs aux cervicales et omoplates (une mauvaise position de mes nuits blanches à stresser ? ou l'état d'immobilité à tenir assise pendant 4 heures d'affilé sur une chaise avec une envie folle de pisser ?)
Bref... Petit rappel de ce concours, passé à l'immense salle de Gayant à Douai pour l'Académie de Lille:

Mardi 27 septembre, à 13h00:
Epreuve de Français - Histoire Géographie - Instruction Civique et morale
Durée: 4 heures
Français sur 12 points
Hist-Geo-Instruction sur 8 points
Apparemment, compte-tenu de l'intitulé du sujet d'hist-geo-instruction, nous auraient-ils viré l'histoire des arts, pourtant introduite seulement l'année dernière au concours ? Bizzare...
Tenez-vous bien: le sujet de français semblait très étrange ! Absolument rien à voir avec les anciens sujets du CRPE et même je dirai Hors Sujet du programme au concours. Avant d'expliquer, petit topo sur le sujet de français: il est en 2 parties où la première partie est une synthèse à élaborer (le plus chiant, le plus long, le plus 'gros' du devoir) et l'autre partie est constituée de questions de grammaire, orthographe et lexique.
J'ai commencé par le français, mais en jetant un rapide coup d'oeil sur les autres tables (il faudrait pas non plus que les surveillant pensent que je triche et que je sois radiée !), j'ai vu que d'autres candidats ont commencé par l'histoire - géorgraphie. Je voulais me débarasser du plus chiant en premier !

Pour le Français, voici les questions:
1/ Questions relatives aux textes proposés (6 points)
Vous analyserez les différentes conceptions du personnage de roman à partir des textes du corpus.
On doit s'appuyer sur 4 textes (d'une page chacune, ils ont plutôt été sympa, quand je repense à d'anciens sujets de concours où parfois un texte faisait 3 pages !). Le texte 1 est un extrait d'A Robbe-Grillet Pour un Nouveau Roman de 1957 où l'auteur fait une analyse du personnage dans les romans classiques; le texte 2 est un extrait de Le Père Goriot de Balzac de 1835; le texte 3 un extrait d'une analyse de P. Bayard sur le personnage de Sherlock Holmes intitulé L'affaire du chien des Baskerville en 2008; et le texte 4 un extrait de La Carte et le Territoire, un texte plutôt tortueux à lire concernant l'identification des personnages, de Michel Houellebecq (CQFD!) de 2010.
Bref, la prise de tête à trouver une problématique (la mienne est bidon à souhait car elle reprend l'intitulé de la question. Pourquoi se faire chier ?!) et surtout, un plan cohérent (j'ai proposé: 1/ Caractéristiques du personnage du roman traditionnel; 2/ La manière dont le personnage est abordé dans les romans actuels; 3/ Leurs effets sur le lecteur... Je sais, c'est navrant :p)
Mais alors, pourquoi sujet bizzare et étrange et hors concours -selon moi- ? Car cela ne parle ni d'éducation, ni d'élèves, ni de cours, ni de thème traité en situation de classe ! D'ailleurs, j'ai eu beau vérifier dans mon bouquin de crpe (OK, acheté en 2008 mais quand même lol), le thème de "personnage de roman" n'est traité nul part ! Les grands thèmes sont "lire - écrire - parler", autrement dit, "lecture, écriture, oralité" pour tous les cycles. Alors bien sûr que "la lecture littéraire" est un sujet à maîtriser, mais de là à le focaliser ici uniquement sur "le personnage de roman", sans relier tout ça au contexte scolaire, c'est bizzare, non ?! Bref, fallait se débrouiller en bidouillant un truc potable et là, je pense que des licenciés en lettres et littérature étaient quelque peu privilégiés pour aborder ce sujet !
2/ Questions ayant trait à (6 points):
2. 1/ Grammaire
Alors là, mes amis, c'était pas du coton: il fallait "repérer les mots utilisés pour désigner le personnage de Michel Houellebecq (dans un paragraphe du texte donné) et indiquer leur nature et justifier leur emploi".
Oups.. je viens de me rendre compte en recopiant la question que j'ai ptre oublié de "justifier leur emploi"! Quoique, peut être pas... Je t'explique: le texte de Houellebecq semble au premier abord facile à lire et à comprendre, sauf que... quand il faut analyser comme ici les nominations du personnage, eh ben, jte le dis, c'est pas du coton. Car ce Houellebecq parle de lui à la 3ème personne (un peu comme Alain Delon quoi :p) et pronoms et autres nominations de sa petite personne se mêlent aux pronoms de l'autre personnage avec qui il discute! Tu suis ?... J'ai donc réparti les nominations en 2 catégories (ce qui pourrait peut être répondre à "justifier leur emploi"?!): ceux employés au discours direct et ceux employés au discours indirect; en donnant bien sûr la nature pour chacun: bon, en fait j'ai relevé des pronoms personnels (il, je, vous), des déterminants possessifs (son, mon), un pronom réflechi (me), un nom propre (Houellebecq) et un meli melo "l'auteur de la Plateforme" que j'ai décortiqué en Determinant + nom commun + préposition + nom propre car ici désigne un titre de livre (ouai, je sens que c'est nul cque j'ai fait là ! lol). Bref, donc pas si simple cette question à la con !
2.2/ Orthographe
Pour les mots soulignés, vous proposerez un classement des occurences de la lettre "s" selon ses valeurs orthographiques: (je ne recopie pas le texte mais seulement les mots) (...) avait pris (...) douze cents francs de pension (...) ameublement composé de rideaux (...) de fauteuils en bois verni couverts en velours (...).
Après m'être bien prise la tête sur cette question à première vue plutôt débile (mais je t'assure que, le jour J du concours, même si on te demande combien il y a de lettres dans le mot "et" tu vas recompter sur tes doigts en te disant que ya forcément en piège!), j'ai pensé d'abord faire un classement sur la prononciation du "s": le -s muet en fin de mot, le -s qui se prononce [z], le -s qui se prononce [s] mais comme je connais trop mal et même pas du tout la phonétique, j'ai évité d'écrire ce genre de conneries (quoique, là encore, je l'ai quand même inscrit, d'une manière plus subtile, tu vas voir). Finalement, j'ai fait un classement selon les accords: participe passé, pluriel, étymologie (orthographe) du mot, en précisant à côté du mot en question, que sa prononciation est soit "muette, son [z], son [s]". Je pense être totalement à côté de la plaque, et qu'il fallait faire un autre classement ! Ne me demande pas lequel, je n'en ai aucune idée !
2.3/ Lexique
Dans l'extrait du Père Goriot, vous expliquerez, à partir de leur formation et/ou du contexte de la phrase, le sens des mots suivants: piriforme, larmier, rustaud.
Eh ouai, je te vois écarquiller les yeux tout grands: késako ce vocabulaire ?! Heureusement, en contextualisant, on lit que c'est le "ventre" qui est piriforme, alors moi j'ai dit qu'il avait un ventre un peu déformé (j'ai pas voulu inscrire "gros bide", ça n'aurait pas passé!). Ensuite, qu'il a "le larmier des yeux", alors j'ai pris la racine du mot "larme" et donc que "ses yeux étaient emplis de larmes". Et là, petite cata car en vérifiant dans un dico, "le larmier est une glande située au coin interne de l'oeil des cervidés (cerfs, chevreuil..)". Oups... tant pis pour ma connerie ! Bien que dans le texte il est écrit que "cela l'obligeait à les essuyer fréquemment", alors je pensais que ses yeux coulaient moi ! Et pour le dernier mot "rustaud", on avait dans le texte "quoiqu'un peu rustaud, il était tiré à quatre épingle", alors j'ai dit qu'il n'avait pas une belle allure, et je ne me souviens même plus si j'ai parlé du mot "rustre" qui est de la même famille. En fait là encore, re-oups car en vérifiant, j'apprend que rustaud veut dire grossier ! Espérons que mes explications à la mord moi le noeud vont passer et me rapporter quand même un peu de points.

Pour l'Histoire Géographie Instruction Civique et Morale, voici les questions:
1/ Question de Géographie avec Documents
Le renouveau des paysages de centre-ville.
Et bien là encore, je dis "bizzare, étrange et tout et tout", parce que normalement, au concours, on a toujours un dossier composé de plein de documents (au moins 4 docs) et bien là, 2 documents tout pourris: une photo de la Place de la Bourse de Bordeaux et un texte sur le projet de Lyon Confluence (où ils veulent réaménager le centre-ville). Bref... il a fallu faire avec et j'ai concocté un plan tellement naze que je ne m'en rappelle même plus (en même temps, qui révise la géo ??!). Mine de rien, en vérifiant dans mes cours, je m'aperçois que j'ai quand même parlé des choses essentielles: réhabilitation, réaménagement, création de loisirs avec parcs et jardins et musées qui donc amène le tourisme, centre-ville composé du quartier vieux et ancien avec de nouveaux bâtiments, différentes activités avec commerces et bureaux etc... et j'en passe et des meilleures!

2/ Question d'Histoire sans document
1789, une "année sans pareille"

Bon ben là, il a bien fallu se débrouiller avec les vieux restes que j'avais en mémoire (et heureusement, j'avais revu ce cours dimanche ! mais alors vraiment rapidoss) mais j'ai un peu cafouillé dans les dates (mais comme je connaissais la chronologie des événements, jpense ça passe). Le plan que j'ai fait est pas top mais c'est celui qu'on avait eu en cours: 1/ Causes; 2/ Déroulement; 3/ Conséquences (c'est là, le souci que j'ai eu avec les dates ! mais comme c'était "après 89", c'est plus vraiment le sujet, l'important étant de montrer ce que les événements de 1789 avaient engendré par la suite!).

Jvous ferai le topo sur les maths et les sciences plus tard (les disciplines que j'ai en horreur!) que j'ai passé ce matin.