Night_of_the_Living_Dead_afficheLa Nuit des Morts-Vivants
titre originale: Night of the Living Dead
pays: USA
genre: horreur, épouvante
année: 1968
durée: 1h39
réalisateur: George A. Romero
Noir et Blanc
Film interdit en salles aux moins de 16 ans
distribution:  Duane Jones (Ben), Judith O'Dea (Barbara), Karl Hardman (Harry Cooper), Marilyn Eastman (Helen Cooper), Keith Wayne (Tom), Judith Ridley (Judy), Kyra Schon (Karen Cooper), Charles Craig (Newscaster/Zombie), Bill Hinzman (Zombie dans le cimetière), Russel Streiner (Johnny), Bill Cardille ("Chilly Billy Cardilly"), George Kosana (Sheriff McClelland)...
Le speech: Dans un cimetière de Pennsylvanie, Barbara et son frère Johnny ont fait une longue route pour venir se recueillir sur la tombe de leur père, enterré dans leur ville natale. Ce rite annuel irrite Johnny, qui se moque de Barbara, et lui rappelle comment il lui faisait peur lorsqu'elle était enfant. Il cherche à nouveau à l'effrayer, en lui affirmant que les morts vont venir la chercher. Barbara, énervée, s'isole, et se fait agresser par une personne à la démarche mécanique et au visage ravagé. Son frère la défend, mais meurt dans la lutte, la tête fracassée contre une pierre tombale. Barbara s'enfuit, et se réfugie dans une maison isolée. Un routier afro-américain, Ben, la rejoint, et bloque portes et fenêtres avec des planches de bois alors que de nombreux morts, revenus à la vie, se dirigent vers la demeure. Barbara s'évanouit, et restera en état de choc à son réveil...

> le film

Ma note: 10/10
J'aime
: C'est LE premier film de morts-vivants réalisé par Romero, le maître du genre. Et quel film ! Il s'agit de LA référence, c'est à dire que tous les autres films de zombies vont s'en inspirer. Le film peut paraître vieillot par certains aspects (le choix du noir et blanc notamment), mais ce film fait surtout toujours autant flipper (les scènes de huit clos où les survivants se retrouvent barriqués dans la maison, avec la peur des morts à l'extérieur qui veulent entrer). Bref, si vous aimez ce genre de film (les films de zombies), je vous conseille vivement de voir celui-ci qui fut le pionnier du genre. 

Night_of_the_Living_Dead_P3 Night_of_the_Living_Dead_P2  Night_of_the_Living_Dead_P1

A savoir:
> Lorsque George A. Romero écrit le scénario du film, le réalisateur dit s'être inspiré de "Je suis une légende", le célèbre roman de Richard Matheson (adpaté au ciné en 2007 avec Will Smith). Le livre raconte l'histoire de l'unique survivant sur Terre d'une terrible pandémie transformant les humains en vampires.
> George A. Romero et ses potes de la fac ont toujours voulu réaliser un long-métrage. Mais les démarches auprès des financiers se sont révélées catastrophiques. Ils décident alors de fonder leur propre société de production: 'Image Ten', en la finançant par leurs propres moyens où chaque actionnaire s'engage à rapporter 600 dollars à la société. Le capital obtenu sera alors quintuplé en étant vendu cher à des tiers. Au départ, Romero n'était pas particulièrement amateur du genre du film d'horreur, mais il décide, avec ses collaborateurs, de s'attaquer à ce genre pour son premier film, uniquement pour des raisons financières. A cette époque, la télévision avait fait chuter les taux de fréquentation des salles de cinéma, et il fallait alors surtout s'assurer que le film allait être lucratif tout en restant une oeuvre de qualité comme le confirme l'un des producteurs du film Russel Streiner: "Sans doute, nous aurions préféré réaliser un grand film dramatique. Mais une fois que nous avons opté pour un film d'horreur, nous nous sommes efforcés de le rendre le plus réaliste possible avec le budget dont nous disposions.". Le succès du film a par la suite lancé la carrière de George A. Romero qui persiste jusqu'à aujourd'hui dans l'horreur. Il va tourner cinq suites: les plus connus sont 'Zombie' (1978) et 'Le Jour des morts-vivants' (1985).
> La plupart des personnages sont interprétés par des amateurs, des habitants de Pittsburgh, et des amis ou clients de la maison de production. Les producteurs Russell Streiner et Karl Hardman jouent les rôles de Johnny et Harry dans le film.
La séquence du cimetiere fut tournée sur deux jours. La voiture conduite par Barbara et Johnny appartenait à la mère de Russel Streiner, mais elle eut un accident le soir du 1er jour. Romero changea alors le script afin que la voiture s'écrase contre un arbre.
> Tourné pour un budget dérisoire de 114 000 dollars, le film en rapporte plus de 5 millions de dollars. Il reste l'un des films indépendants les plus rentables jamais produit.
> En plus d'appartenir au genre du film d'horreur, le film se veut aussi apporter une critique sociale et raciale: d'un côté, il dénonce l'horreur de la guerre du Vietnam, et de l'autre côté, l'acteur principal (Duane Jones) est un jeune afro-américain alors que la  ségrégation était encore fort présente aux USA. Cette critique est renforcée par le sort que le héros va subir: seul survivant, il sera abattu par la police à la fin du film, la police l'ayant pris de loin pour un zombie.  

 >Sur le web:
le film sur
wikipedia 
le film sur allocine 
analyse du film de Zombie sur cinematoman  et sur myscreens.fr