28 août 2016

Twenty One Pilots: Stressed Out

TOP_Stressed_Out  Gros coup de coeur musical pour ce groupe (et ça faisait longtemps que je n'avais pas autant accroché à un nouveau groupe) et cette chanson qui est beaucoup passé sur les ondes et les chaînes de clips vidéo depuis le printemps à cet été.
Les Twenty One Pilots est un "groupe" ou plutôt un "duo" composé de deux gars américains venant de Columbus (dans l'Ohio): Tyler Joseph (au chant et piano) et Josh Dun (à la batterie et aux percussions). Le groupe, au départ composés de trois musiciens (dont le chanteur actuel) s'est formé en 2009 avec la publication de leur 1er album éponyme. Leur nom "Twenty One Pilots" (Vingt-et-un pilotes en français) provient du livre "All My sons" d'Arthur Miller, qui parle d'un homme décidant du destin de sa famille après avoir tué 21 pilotes du à la livraison de pièces d'avion défectueuses pendant la seconde guerre mondiale. Autant dire que nos ptits gars ont un bagage littéraire louable ! C'est en 2011 que la formation actuelle se forme (après le départ de 2 musicos et l'arrivée du batteur Josh Dun en remplacement). Ils se font rapidement un nom dans leur Etat natal, leurs concerts étant joués à guichets fermés. Ils sortent l'album Vessel en 2012 (leurs clips vidéos Holding On to You, Guns for Hands et Car Radio sont abondemment vus sur youtube). Suit en 2015 le quatrième album Blurryface, dont est extrait ce titre, et qui (bien que je n'aime pas cette expression bateau), sonne comme l'album de la consécration.
Stressed Out en est le troisième single, sorti le 28 avril 2015 (mais c'est cette année -en 2016- que la chanson va cartonner en France). Ce que j'aime dans leur musique est le mélange des genres et dans ce titre, on y retrouve du rock, de la pop et du rap (ce qui amène certains -moi-même- à les comparer parfois à Eminem, ce qui semble ne pas trop leur plaire). Les textes sont aussi très étudiés, parlant de la vie et de ses préoccupations, les paroles peuvent même parfois être pessimistes: ici, il s'agit de la transition difficile entre la fin de l'adolescence et le début de l'âge adulte: mais ne vous n'y méprenez pas, nos gars ont déjà 27 balais, et il n'est pas question ici de préoccupations futiles, matérielles et sentimentalo-gnagnan mais de la nostalgie de l'enfance, et de la pression ressentie dans le monde des adultes, des relations avec la famille, bref, chacun d'entre nous s'y retrouve.
Le clip vidéo de Stressed Out, réalisé par Mark C. Eshleman, est très ironique et caricatural: on y voit nos deux ptits gars, vêtus à la dégaine ado (jean slim, tee shirt, bonnet / casquette et sac à dos) s'emmerder à mort dans leur bourgade en conduisant d'immenses tricycles. Ils se retrouvent dans la chambrette de l'un d'entre eux pour chantonner la chanson. Pour l'anecdote: le tournage s'est déroulé dans le quartier et maison d'enfance du batteur Josh Dun. Et ce sont bien les vrais familles des musiciens que l'on voit dans la vidéo ! Le clip vidéo fait aussi parti des vidéos les plus regardées sur youtube: près de 740 millions de vues et 4 millions de "like" !

I wish I found some better sounds no one's ever heard
I wish I had a better voice that sang some better words
I wish I found some chords in an order that is new
I wish I didn't have to rhyme every time I sang
I was told when I get older, all my fears would shrink
But now I'm insecure, and I care what people think

My name's Blurryface and I care what you think
My name's Blurryface and I care what you think

Wish we could turn back time to the good old days
When our momma sang us to sleep but now we're stressed out
Wish we could turn back time to the good old days
When our momma sang us to sleep but now we're stressed out
We're stressed out

Sometimes a certain smell will take me back to when I was
young
How come I'm never able to identify where it's coming from?
I'd make a candle out of it, if I ever found it
Try to sell it, never sell out of it, I'd probably only sell
one
It'd be to my brother, cause we have the same nose, same
clothes, home grown, the stone's throw from a creek we used
to roam
But it would remind us of when nothing really mattered
Out of student loans and tree house homes, we all would take
the latter

My name's Blurryface and I care what you think
My name's Blurryface and I care what you think

Wish we could turn back time to the good old days
When our momma sang us to sleep but now we're stressed out
Wish we could turn back time to the good old days
When our momma sang us to sleep but now we're stressed out

Used to play pretend, give each other different names, we
would build a rocket ship and then we'd fly it far away
Used to dream of outer space, but now they're laughing at
our face singing "wake up, you need to make money", yeah
Used to play pretend, give each other different names, we
would build a rocket ship and then we'd fly it far away
Used to dream of outer space, but now they're laughing at
our face singing "wake up, you need to make money", yeah

Wish we could turn back time to the good old days
When our momma sang us to sleep but now we're stressed out
Wish we could turn back time to the good old days
When our momma sang us to sleep but now we're stressed out

We used to play pretend, used to play pretend, money
We used to play pretend, wake up you need the money
Used to play pretend, used to play pretend, money
We used to play pretend, wake up you need the money
Used to play pretend, give each other different names, we
would build a rocket ship and then we'd fly it far away
Used to dream of outer space, but now they're laughing at
our face saying "wake up, you need to make money", yeah

Traduction
Je voudrais trouver de meilleurs sons que personne n'a jamais entendu
Je voudrais avoir une meilleure voix qui chante de meilleurs mots
Je voudrais trouver des accords dans un nouvel ordre
Je voudrais ne pas avoir à versifier à chaque fois que je chante
On m'a dit que quand je serai plus vieux, toutes mes peurs se réduiraient
Mais maintenant, je manque de confiance et
je me préoccupe
de ce que les gens pensent

Mon nom est BlurryFace*
et je me préoccupe de ce que tu
penses
Mon nom est BlurryFace
et je me préoccupe de ce que tu
penses

Je voudrais qu'on revienne à ces bons vieux jours
Quand notre mère nous chantait d'aller nous coucher mais
maintenant nous sommes angoissés
Je voudrais qu'on revienne à ces bons vieux jours
Quand notre mère nous chantait d'aller nous coucher mais
maintenant nous sommes angoissés

Parfois une certaine odeur me ramène quand j'étais jeune
Pourquoi je ne suis jamais en mesure de savoir d'où elle vient ?
J'en ferais une bougie, si jamais je la trouve
J'essaierais de la vendre, jamais en rupture de stock,
j'en
vendrais sûrement qu'une seule
Ce serait à mon frère, parce que nous avons le même odorat,
les mêmes vêtements, maison, le jet de pierre du
ruisseau
où nous avions l'habitude de trainer

Mais ça nous rappellerait lorsque rien ne comptait vraiment
Entre les emprunts étudiants et les cabanes dans les arbres,
nous voudrions tous être le dernier


Mon nom est BlurryFace
et je me préoccupe de ce que tu
penses
Mon nom est BlurryFace
et je me préoccupe de ce que tu
penses

Je voudrais qu'on revienne à ces bons vieux jours
Quand notre mère nous chantait d'aller nous coucher mais
maintenant nous sommes angoissés
Je voudrais qu'on revienne à ces bons vieux jours
Quand notre mère nous chantait d'aller nous coucher mais
maintenant nous sommes angoissés


[Pont] (x2)
Nous avons l'habitude de jouer à faire semblant,
de nous
donner des noms différents, on aurait construit une fusée
et puis on serait parti très loin
On rêvait de grand espace, mais maintenant ils nous rient au nez,
nous chantant "réveille-toi, tu dois gagner de
l'argent", ouais

Je voudrais qu'on revienne à ces bons vieux jours
Quand notre mère nous chantait d'aller nous coucher mais
maintenant nous sommes angoissés
Je voudrais qu'on revienne à ces bons vieux jours
Quand notre mère nous chantait d'aller nous coucher mais
maintenant nous sommes angoissés


Nous avons l'habitude de jouer à faire semblant,
nous avons
l'habitude de jouer à faire semblant, argent
Nous avons l'habitude de jouer à faire semblant,
réveille-toi tu as besoin d'argent
Nous avons l'habitude de jouer à faire semblant,
nous avons
l'habitude de jouer à faire semblant, argent
Nous avons l'habitude de jouer à faire semblant,
réveille-toi tu as besoin d'argent
Nous avons l'habitude de jouer à faire semblant,
de nous
donner des noms différents,
on aurait construit une fusée

et puis on serait parti très loin
On rêvait de grand espace, mais maintenant ils nous rient au nez,
nous chantant "réveille-toi, tu dois gagner de
l'argent", ouais

[*Blurryface: titre de l'album = visage flou]

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par ginieland à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 juillet 2016

Les Inrocks 2 Jim Morrison & Les Doors

lesinrocks-M5915_cache_s282016  Les Inrocks 2
n°70
pays magazine: France
paru le 13 juillet 2016
prix: 8,50 Euros.
Magazine spécial "Au-delà de la légende, Jim Morrison et les Doors"

Posté par ginieland à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mai 2016

L'Affaire Louis Trio: Mobilis in Mobile

LaffaireLouisTrio-Mobilis  Suite à la triste annonce du décès d'Hubert Mounier (connu aussi sous le pseudo Cleet Boris),  leader du groupe des années 80s L'Affaire Louis Trio, revenons sur un des tubes du groupe: le titre Mobilis in Mobile. Le titre est extrait de leur quatrième album sorti en 1993, du même nom Mobilis in Mobile, qui est l'album qui inscrit enfin le groupe dans l'insitution de la chanson française, tant il marque un tournant dans leur carrière (changement de style musicale, jusqu'alors très enjouée, d'une pop rigolote et naïve, cet album se veut bien plus littéraire, sobre et mélancolique) et se construit autour d'une thèmatique: celle de la mer et du capitaine Nemo (le titre s'inspire de l'inscription latine de la formule du Nautilus de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne: "Mobilis in Mobili", autrement dit: "Mobile dans l'élément mobile").
Enregistré entre juin et septembre 1992, l'album contient les tubes "Mobilis in Mobile" et "Le Capitaine". Le groupe sortira encore deux albums avant de se séparer en 1998.

Quand les vérités sont trop lasses
Pour douter du temps qui passe
D'autres ont déjà pris leur place
Alors elles s'effacent

Quand les vérités sont banales
Elles s'étalent dans le journal
Il vaut mieux tourner la page
Partir en voyage

J'irai voir tôt ou tard
Si les sirènes existent
Sur le dos des baleines
Je suivrai leur piste
Car nul ne résiste
Au charme doux
De leur chant d'amour

J'irai voir tôt au tard
Si les sirènes insistent
Sous les flots qui m'entraînent
Je suivrai leur piste
Car nul ne résiste
Au charme doux
De leur chant d'amour

Mobilis in mobile
Mobilis in mobile
J'irai de l'avant
Contre le vent

Quand les vérités sont fatales
Qu'elles n'ont plus de bonne étoile
On les voit lever le voile
Tout leur est égal

Quand les vérités aux mains sales
Se construisent des cathédrales
Il vaut mieux fuir à la nage
Partir en voyage

J'irai voir tôt ou tard
Si les sirènes existent
Sur le dos des baleines
Je suivrai leur piste
Car nul ne résiste
Au charme doux
De ce dernier rendez-vous

J'irai voir tôt au tard
Si les sirènes insistent
Sous les flots qui m'entraînent
Je suivrai leur piste
Car nul ne résiste
Au charme doux
De leur chant d'amour

Mobilis in mobile
Mobilis in mobile
J'irai de l'avant
Contre le vent
Même si les sirènes n'existent pas...


Posté par ginieland à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2016

Vanessa Paradis: Dis-lui toi que je t'aime

vanessa_video-dis_lui-single  Quand on repense aux années 1990s en France, on ne peut faire l'impasse sur Vanessa Paradis, jolie petite Lolita que tout le monde a vu grandir et évoluer depuis. Son deuxième album, Variations sur le même t'aime, est écrit par Serge Gainsbourg et composé par Franck Langolff. Et la chanson Dis Lui toi que je t'aime est le 2ème single extrait de cet album. Pour la pochette du 45 tours, Vanessa est photographiée par Bettina Rheims (voir photo ci-contre). Il sort en novembre 1990 en France, et en décembre au Canada: il s'écoule à 25 000 exemplaires en France, Belgique, Suisse et Canada, et atteint la 41ème place au Top50.
Dans la chanson, Serge Gainsbourg parle sans doute d’une relation à trois au cœur de laquelle se trouve une femme qui a fini par comprendre lequel des deux hommes elle aimait vraiment: elle demande à celui qu’elle aime d’annoncer la nouvelle à l’autre. Mais les interprétations sont multiples, tant les paroles regorgent de jeux de mots, de contresens, de doubles emplois… comme savait si bien le faire Gainsbourg !

Dis lui toi que le t'aime
Ou programme moi sur I.B.M.
Je n'aimerais pas le blesser
Je m'rends compte que pour compte nous l'avons laissé
Dis lui toi que je t'aime
Et que il se branche sur la F.M.
Alors il pourra me capter
Ou bien c'est qu'il est complètement disjoncté

Je n'peux pas les yeux
Dans les yeux
Balancer ça
Il ne croirait pas
Je n'veux pas annoncer la couleur
Entre toi et moi
Je vois l'émoi
Quand il comprendra sa douleur
Je n'sais pas
Ce que tu dois
Faire pour être le seul double de moi

Dis lui toi que je t'aime
C'est toujours le même dilemne
Un jour ou toujours qui sait
Combien de mois d'émoi cela va durer
Dis lui toi que ja t'aime
Entre l'amour, l'amour et la haine
Question de pleins et de déliés
Qui sait combien de temps cela va durer
Dis lui dis lui redis lui quand même
Dédie lui ce poème
C'est le never more jamais à tout jamais
Dis lui toi que je t'aime
Bien sûr on en revient au même
Thème insoluble c'est vrai
C'est toi que j'aime
C'est toi que j'aime
Pour de vrai


Artiste: Vanessa Paradis
 Titre: Dis lui toi que je t'aime
Réalisateur du clip: Philippe Gautier
Année
:
1990
Extrait de l'album:
Variations sur le même t'aime


Le clip vidéo est réalisé par Philippe Gautier. Ambiance automnale, où Vanessa, vêtue d'une robe rose, sur un parterre de feuilles mortes, chante la chanson, avec un air mi-mutine, mi-mélancolique. Tourné dans un studio à Stains en octobre 1990, il a couté à l'époque 500 000 Francs (80 000 €) pour une journée de tournage. Il fut diffusée à la télévision pour la première fois durant la 2e quinzaine de novembre 1990.

 vanessa_video-dis_lui-cap01 vanessa_video-dis_lui-cap03 vanessa_video-dis_lui-cap04 
vanessa_video-dis_lui-cap05 vanessa_video-dis_lui-cap06 vanessa_video-dis_lui-cap07 
vanessa_video-dis_lui-cap09 vanessa_video-dis_lui-cap10 vanessa_video-dis_lui-cap12 
vanessa_video-dis_lui-cap13 vanessa_video-dis_lui-cap15 vanessa_video-dis_lui-cap16 
vanessa_video-dis_lui-cap17 vanessa_video-dis_lui-cap18 vanessa_video-dis_lui-cap20 
vanessa_video-dis_lui-cap22 vanessa_video-dis_lui-cap23 vanessa_video-dis_lui-cap24 

Vanessa a toujours interprété ce titre sur chacune de ses 5 tournées ('Natural High Tour' en 1993, 'Bliss Tour' en 2001, 'Divinidylle Tour' en 2007/2008, 'la Tournée Acoustique' en 2010/2011 et 'Love Songs Tour' en 2013/2014).
Divers artistes ont repris le titre en live (que ce soit dans des émissions TV ou à des concerts): Natasha St-Pier, Pascal Obispo, Mathieu Johann, Alizée, Jenifer, Helena Noguerra en duo avec Mai Lan.

 vanessa_video-dis_lui-2 vanessa_video-dis_lui-1 vanessa_video-dis_lui-3
vanessa_video-dis_lui-5 vanessa_video-dis_lui-7 vanessa_video-dis_lui-6 

> photographie de Bettina Rheims
vanessa_video-dis_lui-4 

18 août 2015

The Weeknd Can't Feel My Face

theweeknd  Voici un titre qui cartonne cet été et que j'adore, celui du canadien The Weeknd et de sa chanson "Can't Feel My Face", sorti en single le 8 juin 2015, extrait du deuxième album de l'artiste intitulé "Beauty Behind the Madness". Plusieurs auteurs sont à l'origine du titre: Ali Payami, Savan Kotecha, Max Martin, Abel Tesfaye (le vrai nom de The Weeknd) et Peter Svensson; produit par Payami, Martin and Svensson. Que de monde pour écrire et composer une chanson ! Et pour compte... le titre cartonne un peu partout dans le monde: Canada, USA, Nouvelle Zélande, Afrique du Sud, Australie, Pays-Bas, Norvège, Irelande, Angleterre et passe abondamment sur les ondes radio en France. Musicalement, elle est en mode mineure et possède un tempo de 108 beate par minute !
C'est un pur titre pop, aux influences dance et rock, qui n'est pas sans rappeler le style de Michael Jackson. Le clip video a été dévoilé le 28 juillet 2015: réalisé par Grant Singer, on y voit The Weeknd chantant dans un bar devant un public lassé et plutôt méprisant, qui l'écoute à peine, sauf une fille qui semble subjuguée (interprétée par Chanel Iman), et ce, jusqu'à ce que l'un des spectateurs lui jette son briquet allumé et que le chanteur s'enflamme en continuant de chanter et danser ! Tout le monde se lève et se met alors à danser; puis le chanteur sort du bar, toujours en étant enflammé.

The Weeknd, de son vrai nom Abel Tesfaye, est un chanteur, producteur et DJ canadien d'origine éthiopienne, né en 1990 et déjà à la carrière très prolifique ! Influencé dès son plus jeune âge par la soul, le funk, le hip hop, l'indie rock et le post punk, il débute dans la musique à l'âge de 20 ans en rappant et postant ses chansons sur youtube. Il parvient vite à sa faire un nom dans le milieu, épaulé par d'autres artistes comme le rappeur Drake. Il a déjà sorti deux albums sous son nom et a collaboré sur de nombreux albums de divers artistes (Ariana Grande, Drake, MIA etc...). Sa musique mêle du RNB, Hip-Hop, Rock et du Trip-Hop. Un artiste à suivre...

And I know she'll be the death of me, at least we'll both be numb
And she'll always get the best of me, the worst is yet to come
But at least we'll both be beautiful and stay forever young
This I know, (yeah) this I know

She told me, "Don't worry about it."
She told me, "Don't worry no more."
We both knew we can't go without it
She told me you'll never be alone-oh-oh, whoa

I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh
I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh

And I know she'll be the death of me, at least we'll both be numb
And she'll always get the best of me, the worst is yet to come
All the misery was necessary when we're deep in love
Yes I know (yes I know), yeah, I know

She told me, "Don't worry about it."
She told me, "Don't worry no more."
We both knew we can't go without it
She told me you'll never be alone-oh-oh, whoa

I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh
I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh

I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh
I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh

She told me, "Don't worry about it."
She told me, "Don't worry no more."
We both know we can't go without it
She told me you'll never be alone-oh-oh
Whoa

I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh
I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh

I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh
I can't feel my face when I'm with you
But I love it, but I love it, oh

Posté par ginieland à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 avril 2015

Charlie Winston: Lately

charlie_winston-latelyJe ne vous ai pas encore parlé de Charlie Winston, artiste (chanteur, auteur et compositeur) britannique, que j'ai découvert en 2009 avec son album Hobo (et le titre entêtant Like a hobo) et à l'époque, souvent invité à l'émission Taratata (je me souviens encore de sa reprise de "Alabama Song (Whisky Bar)" des Doors en duo avec Catherine Ringer). J'ai tout de suite accroché sur l'univers de cet artiste à la personnalité originale, charismatique, moitié dandy, moitié vagabond ("like a hobo"...), toujours souriant et de bonne humeur, au charme ravageur (je pense qu'une grande majorité de son public est féminin) et au passage, admirateur de Charlie Chaplin. Il fait son grand retour cette année 2015 avec un nouvel album (le troisième album studio), Curio City, sorti le 26 janvier 2015. Le premier extrait est le titre Lately, dont le single est sorti en novembre 2014. On reconnaît bien le son folk à la sauce british de Charlie, mais pour ce nouvel album, l'artiste y a introduit des sons beaucoup plus pops et électroniques, s'inspirant, d'après ses dires, de la B.O du film Drive, de Chet Faker, de Nils Frahm et de Jon Hopkins. Le titre Lately ressemble d'ailleurs pas mal à Like a Hobo: une intro sifflée, un refrain addictif et accrocheur, une chanson très rythmée qui donne la banane et envie de chanter et danser ! Les vidéos de Charlie Winston sont toujours soignées: ici, on retrouve notre british enfermé dans un théâtre, poursuivi dans les coulisses par un danseur fou, excentrique et en transe.

Artiste: Charlie Winston
Titre: Lately
Année: 2014
Extrait de l'album: Curio City

Lately,
I've been thinking
This could be an another songtrack to your life...
Seems like an other script by heart...
The curtains haven't open
But i've been watching everybody play the Part
Think i'll stick around
To see what happens
Give an inch and you take a mile
Couldn't you have waited
A little while longer what's the feeling strong

Lately
You've been living on the outside lane
Frankly
I'm not letting you through
Lately
You've been living on the outside lane
Frankly
I'm not letting you through
You need another car

Lately, I've been watching
From the back seat
Seeing how the others drive
Funny how they love to take control
Till something isn't working

I see them losing their minds
Trying to keep their pride
As the race for the first position
Give an inch and you take a mile
Couldn't you have waited
A little while longer
What's the feeling strong

Lately
You've been living on the outside lane
Frankly
i'm not letting you through
Lately
You've been living on the outside lane
Frankly
I'm not letting you through

You need another car
You need another car
You need another car

Lately
You've been living on the outside lane
Frankly
I'm not letting you through
Lately
You've been living on the outside lane
Frankly
i'm not letting you through 

Posté par ginieland à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2015

Disclosure: You & Me

Disclosure_You-and-MeJ'avais découvert ce titre électro déjà depuis un petit moment. A vrai dire, entendu pour la première fois dans l'émission de TF1 "Danse avec les Stars" sur une prestation de danse contemporaine de la chanteuse Louisy Joseph l'année dernière. Et puis récemment, je le réentend dans la publicité (très réussie) de la marque "Lacoste". Et je n'arrive pas à me l'enlever de la tête. J'adore ce titre ! La musique saccadée, qui reprend et se stoppe, me fait penser comme à une mélodie de violon qui aurait été mixée. Le titre est signé du duo britannique Disclosure (composé de deux frères Guy et Howard Lawrence), chanté par Eliza Doolittle, s'intitule "You and Me" et sorti en 2013.
Le clip vidéo, réalisé par Toby and Pete, est assez "hot" mettant en scène, en plan rapproché, un couple hétéro (Dylan et Ellie) s'embrassant (ce n'est pas la première fois qu'on voit un couple s'embrasser dans un clip: souvenez-vous de "You Are my High" de Demon en 2000, avec roulage de patins en gros plan d'un couple hétéro).
Les paroles de ce titre sont une déclaration d'amour d'une personne à l'être aimé "Ça va être toi et moi. Ça va être tout ce dont tu as toujours rêvé", qui s'est totalement donné à l'autre ""Mais tes flèches affluent dans ma poitrine (...) tu me donnes exactement ce dont j'ai besoin, tu fais pulser mon sang", jusqu'à s'en oublier elle-même: "Dans ta grande maison sur la colline (...) planques mon coeur (...) garde-le en sécurité." D'ailleurs, "l'image" utilisée avec ce titre dans les divers médias (le clip, la prestation de Danse avec les stars et la pub Lacoste) porte une connotation très sexuelle, mettant en scène le désir, l'attirance et l'abandon total envers l'être aimé.

Artiste: Disclosure feat. Eliza Doolittle
Titre: You and Me
Année: 2013
Extrait de l'album: Settle

I'll be giving up, oh

Home is where the heart is
And I gave it to you in a paper bag
Even though it's tarnished
You told me it's the best you ever had
You got my secret combination
And I don't be giving that out easily
With my deep dedication
You can tell that you were brought the same for me

So please don't let go,
'Cause you know
Exactly what we found
So please don't let go
My darling
You keep me hooked up underground
It's gonna be you
And me
It's gonna be everything you've ever dreamed
It's gonna be who
And me
It's gonna be everything and everything, we're meant to be

We're meant to be

Rolling with the punches
So they won't get inside our happiness
Love is always hunted
But you're white rose is soaring through my tear
'Cause you know you give me something
Yeah you give me exactly what I need
Got my blood pumping
You know you always draw more blood, I bleed

So please don't let go,
'Cause you know
Exactly what we found
So please don't let go
My darling
You keep me hooked up underground
It's gonna be you
And me
It's gonna be everything you've ever dreamed
It's gonna be who
And me
It's gonna be everything and everything, we're meant to be

In you're big house on the hills
Where you keep your dollar bills
And you stashed my heart somewhere in the dark
Keep it safe I know you will
Know you will, know you will, know you will
I know you will 


> Publicité LACOSTE, "The Big Leap", 2014
avec les acteurs Paul Hamy et Anna Brewster.

Posté par ginieland à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 novembre 2013

David Bowie: Space Oddity

Bowie_Space_OddityDe toutes les chansons de David Bowie, celle-ci reste l'une de mes préférées. "Space Oddity" est la première piste de l'album portant le même nom, qui était le deuxième album de Bowie, sorti en novembre 1969
D'ailleurs, au départ, l'album avait été édité par deux maisons de disque différentes et portait alors deux noms bien distincts: édité par Philips au Royaume-Uni, l'album s'appelait "David Bowie"; édité par Mercury aux États-Unis, l'album s'appelait "Man of Words / Man of Music". Et l'album ne vas pas du tout marcher, rencontrant un cuisant échec commercial alors que la chanson va rencontrer un très bon succès dans le classement des charts au Royaume-Uni. Il faudra attendre 3 ans, soit en 1972, pour que l'album soit reédité par RCA sous le nom de "Space Oddity" et que cette fois-ci, Bowie ayant accédé à la célébrité grâce à son personnage de Ziggy Stardust, l'album cartonne !

Artiste: David Bowie
Titre: Space Oddity
Année: 1969
Extrait de l'album: Space Oddity

> video 1969


 > video 1972

Ground control to major Tom
Ground control to major Tom
Take your protein pills and put your helmet on
(Ten) Ground control (Nine) to major Tom (Eight)
(Seven, six) Commencing countdown (Five), engines on (Four)
(Three, two) Check ignition (One) and may Gods (Blastoff) love be with you.

This is ground control to major Tom, you've really made the grade
And the papers want to know whose shirts you wear
Now it's time to leave the capsule if you dare.

This is major Tom to ground control, I'm stepping through the door
And I'm floating in a most peculiar way
And the stars look very different today
For here am I sitting in a tin can far from the world
Planet Earth is blue and there's nothing I can do.

Though I'm past one hundred thousand miles,
I'm feeling very still
And I think my spaceship knows which way to go
Tell my wife I love her very much, she knows
Ground control to major Tom, your circuits dead,
There's something wrong
Can you hear me, major Tom?
Can you hear me, major Tom?
Can you hear me, major Tom?
Can you...
Here am I floatin' 'round my tin can far above the world
Planet Earth is blue and there's nothing I can do.

La chanson reste l'un des titres incontournables du répertoire de Bowie et comme son titre l'indique, "Space Oddity" reste une chanson de référence pour la thématique de l'espace. D'ailleurs, en mai 2013 un cosmonaute (Chris Hadfield) va poster sur internet une vidéo de lui dans une capsule spatiale, se mettant en scène en chantant la chanson, faisant ainsi le buzz dans les médias et très apprécié par Bowie !

> video de Chris Hadfield

Posté par ginieland à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2013

Major Lazer: Watch out for this

Je regarde peu les clips vidéos... mais en zappant de temps en temps sur les chaînes musicales, il m'arrive de tomber sur cette chanson dont le clip est absolument étonnant. Je sais que certains vont me sortir que c'est un clip machiste et patati et patata... car on y voit des filles peu dévêtues, avec un maquillage outrancier, remuer ostensiblement leur popotin face à la caméra. Et pourtant... quand on observe de plus près, que l'on met de côté certains préjugés, on se rend compte que leur danse est très complexe ! Tourné à Kingston en Jamaïque par le réalisateur Jay Will, le clip met en scène des danseurs et danseuses qui pratiquent des mouvements bien particuliers et spécifiques à leur pays: la danse carribéenne.
Watch_out_for_this_BumayeLa chanson, c'est "Watch Out For This", un single du projet musical Major Lazer sorti en février 2013, en featuring avec Bumaye, Busy Signal, The Flexican et FS Green; qui fait parti du 2ème album studio de Major Lazer intitulé "Free the Universe". En France, la chanson s'est même classée en 4ème position dans le top des ventes. C'est une version chantée de Bumaye, The Flexican et FS Green présente sur la mixtape de "Flexican Yours Truly: The Mixtape Part II" (sorti en 2011), qui est elle-même un remake de sa chanson avec Typhoon2. Bumaye contient une interpolation de la chanson "María Lionza" de Willie Colón et Rubén Blades présente sur l'album Siembra (sorti en 1978).

Artiste: Major Lazer
Titre: Watch out for this
Année: 2013
Extrait de l'album: Free the universe


Hey, pull up, pull up,
Sound da bomb, sound da place, ah pull up
Sexy gyal, ah me can't get it off
Gyal a'un doon pa'e dirty love
Ah murda when me stepping up the club
Selecta got me toppin out de sound
Music ah bombs, lyrics mighty tonza
Mi high grade send from above, mi tell dem

Major Lazer, Flex again
Watch out for this (x 4)

[Refrain]
Watch out for this, a di maddest lyrics
Mash up di place put your hands up fi dis
Yo mi nah miss numba 1 pon di list
Di gal dem a twist waist line can't resist
Watch out for this, a di maddest lyrics
Mash up di place put your hands up fi dis
Yo mi nah miss numba 1 pon di list
Mash up di place, buMaye

Ey, watch out for this,
Watch out for this,
Ey, watch out for this,
Watch out for this (x 3)

Watch out for this, a di maddest lyrics
Mash up di place put your hands up fi dis
Yo mi nah miss numba 1 pon di list
Di gal dem a twist waist line can't resist

Sound tun up inna di place so mi glad sehh mi in yah
When good music a play sehh mi glad sehh mi in yahI
Kill any song violate sehh dem a go get murda
Call dem a bubble and a wine so mi glad sehh mi in yah

Me go di hardest, yes mi go di hardest
Man a real general di rest of dem a novice
Step inna di place tun it up, tun it up, tun it up
Till it buck up a di farrest, Aye
Bumboclat me and mi friend dem a gyalist graphyst
Gal dem know me a di smartist up inna yuh face sehh di grades it a blaze you know you no fi fuck With the yardies HEY
Watch out for this (x 8)

[Refrain]
Watch out for this, a di maddest lyrics
Mash up di place put your hands up fi dis
Yo mi nah miss numba 1 pon di list
Di gal dem a twist waist line can't resist
Watch out for this, a di maddest lyrics
Mash up di place put your hands up fi dis
Yo mi nah miss numba 1 pon di list
Mash up di place, buMaye

Watch out for this (x 2)

[Refrain] 

Posté par ginieland à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 septembre 2013

Collection Gainsbourg

collec_gainsb_1Une collection signée Gainsbourg vient d'être lancée dans le commerce: elle contient toutes les chansons de Gainsbourg, des vinyles reédités en format CD contenant des bonus et accompagné d'un livret; disponible dans les points presse. Le numéro 1 est actuellement en vente pour la modeste somme de 3,99 Euros.
Plutôt intéréssée par l'offre, à laquelle il faut s'abonner, je me suis rendue sur le site officiel collectiongainsbourg.com
Aucune indication sur le nombre de CD que comporte la collection complète, mais un visuel du coffret est en ligne:

collection_gainsbourg 

J'ouvre bien mes mirettes et je compte les CDs un à un: apparemment, 47 Cds.
Ayant acheté le numéro 1, je scrute les modalités d'achat: les n°2, n°3 sont gratuits et accompagnés du n°4 pour 9,99 Euros (mais il faut bien lire en miniature sur le côté: ajoutez 0,99 euros par livre-cd). Ce qui nous fait déjà non plus 9,99 Euros mais 9,99 + (0,99 x 3) = 9,99 + 2,97 = 12,96 Euros
Ils donnent en "cadeau" des babioles pour appâter le pélerin : 3 tirages photos de Gainsbourg, une collection de 39 magnets et un stylo.
Continuons notre calcul: le 2ème envoi comportera les n° 5 et 6, au prix de 11,99 Euros "l'unité" auxquels s'ajoutent évidemment les 0,99 Euros de frais de port (toujours par livre-cd), ce qui nous donne: (11,99 x 2) + (0,99 x 2) = 23,98 + 2,97 = 26,95 Euros.
Poursuivons: par la suite, 2 nouveaux numéros seront envoyés chaque mois selon les mêmes prix que le 2ème envoi : donc du n°7 au n°47 soit les n° 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12 / 13 / 14 / 15 / 16 / 17 / 18 / 19 / 20 / 21 / 22 / 23 / 24 / 25 / 26 / 27 / 28 / 29 / 30 / 31 / 32 / 33 / 34 / 35 / 36 / 37 / 38 / 39 / 40 / 41 / 42 / 43 / 44 / 45 / 46 / 47: autrement dit, 41 n° vendus 11,99 l'unité auxquels on ajoute les frais de port pour chacun d'entre eux, on obtient: (11,99 x 41) +  (0,99 x 41) = 491,59 + 40,59 = 532,18 Euros.

Donc, si on compte bien, la collection complète vous reviendra à: 3,99 + 12,96 + 26,95 + 532,18 = 576,08 Euros.
Trouvez-vous que c'est une bonne affaire ou une arnaque ?! La réponse est dans le prix exhorbitant. Conclusion: je ne m'abonne pas ! Surtout que si vous faîtes un tour sur amazon, vous y trouverez un coffret de 11 CDs "De Gainsbourg à Gainsbarre", comprenant la carrière de Gainsbourg par ordre chronologique pour 263 Euros le coffret neuf (et dans les 180 Euros pour le coffret d'occasion).

Posté par ginieland à 19:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,