30 juin 2012

Gotye: Somebody That I Used to Know

Gotye_Somebody_That_I_Used_To_KnowImpossible que vous passiez à côté de cette chanson et du clip vidéo arty de cet artiste: Gotye (prononcez "Gautier") -de son vrai nom Wouter De Backer- est né en Belgique mais a vécu toute sa vie en Australie. Il a écrit et composé cette chanson Somebody that I used to know, qui est le 2ème single de son 3ème album Making Mirrors. Interprété en duo avec la néo-zélandaise Kimbra, la chanson est acclamée par les critiques du monde entier. Sortie en juillet 2011 dans le monde, et en décembre 2011 en France, c'est depuis mi-avril 2012 que la chanson connait un succès populaire et mondial, se hissant à la première place des hits dans près de 18 pays.
La chanson parle de la séparation d'un couple (le titre se traduit par "Quelqu'un que j'ai connu").

Lorsqu'on écoute ce titre, on pense beaucoup à Peter Gabriel, autant pour la rythmique mélodique que le chant de Gotye. D'ailleurs à la question "avec qui aimeriez-vous faire un duo ?", Gotye répond instantanément Kate Bush, qui a chanté par le passé en duo avec Peter Gabriel. Mais l'inspiration se retrouve aussi dans l'importance accordée au visuel à travers le clip vidéo (Peter Gabriel a été novateur dans ce domaine, mêlant plusieurs formes artistiques dans ses vidéos). Le clip vidéo de "Somebody that I used to know" a été réalisé par Natasha Pincus et fut tourné en 12 heures avec le procédé "stop motion" de caméra et en utilisant de la peinture corporelle sur le corps des deux chanteurs. La caméra filme d'abord Gotye de face et quasiment nu sur un arrière fond blanc. Puis au fur et à mesure de la chanson, son corps ainsi que l'arrière-plan se recouvrent peu à peu de peinture avec un motif graphique. La chanteuse Kimbra apparaît en milieu de chanson pour chanter en duo, nue et filmée de dos avec le corps déjà entièrement peint avec le même motif. Elle se rapproche de Gotye en chantant près de son épaule comme pour mimer une querelle. Lors du refrain final, Kimbra retourne progressivement à sa position d'origine et la peinture qui recouvrait sa peau disparaît peu à peu pour symboliser la séparation du couple.
La vidéo a été visionnée plus de 200 millions de fois sur le site de partage vidéo Youtube. L'acteur américain Ashton Kutcher ainsi que la chanteuse américaine Katy Perry ont assuré la promotion du clip en la signalant aux internautes sur Twitter !
On ne peut s'empêcher de penser à l'extraordinaire travail de l'artiste contestataire chinois Liu Bolin, qui se peint entièrement pour se coller au décor, qu'il soit en milieu naturel en extérieur qu'en milieu intérieur. Après avoir pris une photographie de lui, c'est un jeu visuel pour trouver sa présence, puisqu'il est totalement dissimulé et fondu dans le paysage. C'est donc exactement le même procédé utilisé dans le clip de Gotye.  

Artiste: Gotye (en duo avec Kimbra)
Titre: Somebody That I Used to Know
Réalisateurs Video:
Natasha Pincus
Année: 2011
Extrait de l'album:
Making Mirrors

[Gotye:]
Now and then I think of when we were together
Like when you said you felt so happy you could die
Told myself that you were right for me
But felt so lonely in your company
But that was love and it's an ache I still remember

You can get addicted to a certain kind of sadness
Like resignation to the end, always the end
So when we found that we could not make sense
Well you said that we would still be friends
But I'll admit that I was glad it was over

But you didn't have to cut me off
Make out like it never happened and that we were nothing
And I don't even need your love
But you treat me like a stranger and that feels so rough
No you didn't have to stoop so low
Have your friends collect your records and then change your number
I guess that I don't need that though
Now you're just somebody that I used to know

Now you're just somebody that I used to know
Now you're just somebody that I used to know

[Kimbra:]
Now and then I think of all the times you screwed me over
But had me believing it was always something that I'd done
But I don't wanna live that way
Reading into every word you say
You said that you could let it go
And I wouldn't catch you hung up on somebody that you used to know

[Gotye:]
But you didn't have to cut me off
Make out like it never happened and that we were nothing
And I don't even need your love
But you treat me like a stranger and that feels so rough
No you didn't have to stoop so low
Have your friends collect your records and then change your number
I guess that I don't need that though
Now you're just somebody that I used to know

[x2]
Somebody
(I used to know)
Somebody
(Now you're just somebody that I used to know)

(I used to know)
(That I used to know)
(I used to know)
Somebody

Posté par ginieland à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 juin 2012

The Black Keys: Lonely Boy

The_Black_Keys_Lonely_BoyThe Black Keys est un duo -composé du chanteur et guitariste Dan Auerbach et du batteur Patrick Carney- de blues rock américain, formé au début des années 2000 et qui ont à leur actif déjà sept albums. La chanson "Lonely Boy" est extraite de leur dernier album studio, El Camino, sorti en décembre 2011. Dans cet album, le groupe rend hommage à l'histoire du rock américain.
Lonely Boy est rapidement devenue un tube, utilisé dans des pubs commerciales, parfois même aux dépends du groupe (ils traîenent d'ailleurs en justice la société 'Home Depot' qui a utilisé la chanson). La chanson, au rythme rock n'roll mélodieux, est très rythmée, voire funky; rendant hommage aux groupes de rock des années 70s (on pense notamment aux Rolling Stones, à T. Rex ...).

Artiste: The Black Keys
 Titre: Lonely Boy
Année: 2011
Extrait de l'album:
El Camino

 

Well I’m so above you
And it’s fine to see
But I came to love you anyway
So you tore my heart out
And I don’t mind bleeding
Any old time to keep me waiting
Waiting, waiting

Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting
Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting
I’m a lonely boy - I’m a lonely boy
Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting

Well your mama kept you but your daddy left you
And I should’ve done you just the same
But I came to love you
Any old time you keep me waiting
Waiting, waiting

Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting
Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting
I’m a lonely boy - I’m a lonely boy
Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting
Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting
Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting
I’m a lonely boy - I’m a lonely boy
Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting 

Posté par ginieland à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 avril 2012

Paris Africa: Des ricochets

album_paris_africaOn ne peut pas vraiment y échapper, la chanson passe en boucle sur les ondes FM. Et elle est franchement très bien faites, avec son rythme entêtant qui se retient facilement. Des ricochets, est une chanson du Collectif Paris Africa, qui comprend près d'une soixantaine d'artistes, parmi lesquels :
Alizée, Alpha Blondy, Amaury Vassili, Amel Bent, Anggun, Arielle Dombasle, Benabar, Bob Sinclar, Chico & Les Gypsies, Chimène Badi, Christophe Willem, Claudia Tagbo, Colonel Reyel, Dave, David Hallyday, Didier Wampas, Elisa Tovati, Fatals Picards, Faudel, Florent Mothe, Gary Fico, Gérard Lenorman, Grégoire, Hélène Ségara, Inna Modja, Jane Birkin, Jenifer, BB Brunes, Jérôme Commandeur, Jérôme Van Den Hole, John Mamann, Joyce Jonathan, Judith, Julie Zenatti, Kenza Farah, Lââm, Liane Foly, M Pokora, Magic System, Manu Katché, Maurane, Mélissa Nkonda, Merwan Rim, Mickael Miro, Mikelangelo Loconte, Mimie Mathy, Moïse N’Tumba, Mokobe, Natasha St Pier, Nicolas Peyrac, Nolwenn Leroy, Nyco Lilliu, Olivier de Benoist, Ophélie Winter, Passi, Patrick Fiori, Pep's, Philippe Lavil, Quentin Mosimann, Salvatore Adamo, Shy'm, Sofia Essaïdi, Soprano, Tal , Tiken Jah Fakoly, Tina Arena, VV Brown, Ycare...

La chanson a été écrite par Patrice Guirao et Frédéric Château. Le titre est présent dans la compilation NRJ Music Awards 2012 sortie le 23 décembre 2011, mais elle est disponible dans un double album intitulé Collectif Paris Africa pour l'Unicef sorti fin 2011. Les bénéfices sont entièrement reversés à l'Unicef au profit de la lutte contre la famine qui touche 4 pays de la Corne de l’Afrique (Somalie, Éthiopie, Kenya et Djibouti) et dont les premières victimes sont les enfants.
À l’origine de ce projet, Roberto Ciurleo, ancien directeur des programmes de NRJ et actuel patron de Goom Radio, ainsi que Nathalie André, directrice de l’unité jeux et divertissements de France 2 et Alain Veille, directeur général de Warner.

J'aurais pu être un môme,
Un bout de chou qui sourit,
Et se foutre d'être mouiller,
Comme de la dernière pluie.

Mais ici il n'y a pas d'eau,
Qu'un silence ordinaire,
Qui ne cesse de peser
Sur l'eau comme un enfer

Moi ce que je voulais c'est jouer
Mais pas avec ma vie
Et je vous regarde verser
Des larmes qu'on a plus ici

Moi ce que je voudrais c'est danser
Pour faire tomber la pluie
Et je vous regarde creuser
La terre mais pas des puits

Je ne veux pas l'aumône,
Je ne veux pas déranger,
Mais juste un peu d'eau,
Faire des ricochets,
Faire des ricochets.

Je veux pas l'aumône je ne veux pas déranger,
Mais juste un peu d'eau pour faire des ricochets,

J'aurais pu être un môme,
(Au destin magnifique)
Comme un autre qui grandit,
(Au Loin des dunes d'Afrique)
Sans avoir a scruter
(Sans avoir a subir)
Un ciel qui vous oubli
(Un ciel sans avenir)

J' demande pas un ruisseau
Encore moins une rivière
Je me sens mal,
Jeter, des bouteilles à la mer

Moi ce que je voulais c'est jouer
Mais pas avec ma vie
Et je vous regarde verser
Des larmes qu'on a plus ici

Moi ce que je voudrais c'est danser
Pour faire tomber la pluie
Et je vous regarde creuser
La terre mais pas des puits

Je ne veux pas l'aumône,
Je ne veux pas déranger,
Mais juste un peu d'eau,
Faire des ricochets,
Faire des ricochets.

Je veux pas l'aumône je ne veux pas déranger,
Mais juste un peu d'eau pour faire des ricochets.

Je ne veux pas l'aumône,
Je ne veux pas déranger,
Mais juste un peu d'eau,
Pour faire des ricochets.

Je ne veux pas l'aumône,
Je ne veux pas déranger,
Mais juste un peu d'eau,
Faire des ricochets,
Faire des ricochets.

Je ne veux pas l'aumône,
Je ne veux pas déranger,
Mais juste un peu d'eau,
Faire des ricochets,
Faire des ricochets.

Posté par ginieland à 16:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

02 avril 2012

Film My Week with Marilyn

michelle_williams_my_week_aff_03My week with Marilyn
titre originale: My week with Marilyn
pays
: USA
genre: biopic
année: 2011
durée: 1h38
réalisateur: Simon Curtis
scénario: Adrian Hodges
d'après les mémoires The Prince, the Showgirl, and Me et Une semaine avec Marylin de Colin Clark
distribution:  Michelle Williams (Marilyn Monroe), Kenneth Branagh (Sir Laurence Olivier), Eddie Redmayne (Colin Clark), Julia Ormond (Vivien Leigh), Dominic Cooper (Milton Greene), Emma Watson (Lucy), Judi Dench (Dame Sybil Thorndike), Michael Kitchen (Hugh Perceval), Robert Portal (David Orton), Zoe Wanamaker (Paula Strasberg), Jim Carter (Barry), Dougray Scott (Arthur Miller)...

Le speech: Londres, 1956. L'acteur Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, fait tout pour être inégrer dans le milieu du cinéma et parvient à se faire embaucher comme troisième assistant réalisateur sur le plateau du film. Il est ainsi témoin des relations entre l'acteur-réalisateur et son actrice-productrice Marilyn Monroe, durant le tournage du "Prince et la Danseuse".
Quand Marilyn Monroe arrive en Angleterre pour le début du tournage, accompagnée de son mari Arthur Miller, les journalistes sont en effervescence à l'idée de recevoir la star. Commence alors une opposition entre un réalisateur de plus en plus exigeant et une comédienne surmédiatisée, dont le récent mariage commence à capoter et que des doutes incessants la fragilisent. Intrigué par la star américaine, Colin est progressivement invité par la jeune femme à entrer dans son monde intérieur, où elle lui dévoile ses luttes intimes, ainsi que ses craintes relatives à sa célébrité, à sa beauté et à son désir d'être une grande actrice.

 > bande annonce 

Ma note: 7/10
Quand j'ai su il y a maintenant environ 2 ans que Michelle Williams allait tenir le rôle de Marilyn, j'étais plutôt mécontente (Michelle ne ressemble en rien à Marilyn, et surtout, c'est une actrice qui manque d'énergie, avec un jeu trop mou à travers ses différents films). Finalement, une fois le film sorti aux USA et la diffusion des photographies (de tournage et de studio), j'étais plutôt emballée. Résultat, je reste dubitative: d'un côté, je considère que Michelle Williams a fourni un très grand travail, à travers la reconstitution parfaite de l'attitude de Marilyn, par sa façon de bouger, ses mimiques etc... Elle parvient très bien à "faire Marilyn" sans la caricaturer, ce qui est très plaisant. Néanmoins, je ne parviens pas à me détacher du personnage; je vois en effet "Michelle qui fait Marilyn", et il manque juste ce petit quelque chose avec lequel elle aurait très bien pu devenir complètement Marilyn.
Quand au film lui-même, il se regarde tranquillement, sans plus. Je pense que pour pleinement apprécier le film, il faut déjà à la base s'intéresser à Marilyn Monroe ! Pour les fans de la star, c'est encore plus plaisant, car on y découvre les reconstitutions de lieux / d'évenements, au détail près: l'arrivée de Marilyn et Arthur à Londres (descente de l'avion, conférence de presse dans le hall de l'aéroport et arrivée à la maison de Parkside). Je conseille aussi de revisionner le film "Le Prince et la danseuse" avant de voir "My week with Marilyn" car on y retrouve des scènes de tournage du "Prince". Je donnerai une mention spéciale au directeur de la photo, costumières, maquilleurs, qui ont fait là un travail remarquable !
De plus, être fan de Marilyn permet aussi de mieux comprendre le contexte de ce tournage chaotique: Marilyn venait de se marier avec Miller en juin, mais arrivée à Londres, elle va trouver un carnet de son mari (montré dans le film mais pas expliqué) dans lequel il écrivait qu'il doutait de son mariage, qu'il ne parvenait pas à gérer sa femme. Car il faut souligner l'image un peu déplorante donnée ici à Marilyn: une pauvre fille paumée, manipulée (par Paula Strasberg), névrosée, droguée (aux médocs), alcoolique, capricieuse et narcissique, qui joue avec les sentiments des autres (en l'occurence ici, se joue de Colin Clark qui tombe amoureux d'elle)... rien que ça ! En tant que fan de Marilyn, on sait que ce tournage fut très difficile autant pour Laurence Olivier qui a réellement découvert la personnalité de l'actrice qu'il devait diriger, et Marilyn qui s'est montrée particulièrement pénible. Mais c'est un peu dommage de ne montrer que cette facette de sa personnalité car ceux et celles qui ne connaissent pas la vie de Marilyn, vont penser encore et toujours que c'était une actrice cinglée et emmerdante.

michelle_as_mm_01_1 michelle_as_mm_02_2 michelle_my_week_promo_04_1
michelle_my_week_pic_01_2 michelle_my_week_pic_01_4 michelle_my_week_pic_02_2 michelle_my_week_pic_03_1
michelle_my_week_pic_05_2 michelle_my_week_pic_06_4 michelle_my_week_pic_08_3 michelle_my_week_promo_01_1
michelle_my_week_promo_02_1 michelle_my_week_promo_02_2 michelle_my_week_promo_03_1 michelle_my_week_promo_03_2 

A savoir:
> En 2004, Simon Curtis approche le producteur David Parfitt et lui propose de faire un film fondé sur "The Prince, The Showgirl and Me" et "My Week with Marilyn", deux récits écrits par Colin Clark à partir de ses souvenirs avec Marilyn Monroe. Adrian Hodges écrit et ajuste le scénario. Curtis et Parfitt se rendent alors à la BBC Films et au UK Film Council; Harvey Weinstein accepte de financer le film. "My Week with Marilyn" est tourné à la fin de l'année 2010 à Londres.
> Simon Curtis raconte : "Pour de nombreuses personnes, Marilyn est plus une icône qu'une actrice. Ils n'ont pas autant vu ses films qu'ils ont son portrait. Ma méthode dans ce projet était de tomber amoureux du premier des deux mémoires écrits par Colin Clark. Comme ancien assistant-directeur au Royal Court Theatre, j'ai trouvé cela fascinant."
> Michelle Williams remporte pour son rôle le Golden Globe 2012 de la "Meilleure actrice-Comédie", récompense que Marilyn Monroe avait rempoté 52 ans auparavant, en 1960. C'est elle qui chante et danse dans les deux numéros qui ouvre et ferme le film.

Posté par ginieland à 13:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 novembre 2011

Lana Del Rey: Video Games

lanadelrey_videoVoici une toute nouvelle chanteuse, venue tout droit de New York et qui se prénomme Lana Del Rey, qui est en fait un pseudo choisi comme nom de scène, combinant le prénom Lana (en référence à l'actrice Lana Turner) et le nom Del Rey (pour une Berline de Ford vendue au Brésil dans les années 80s); le vrai nom de la chanteuse étant Elizabeth Grant.
Elle est auteure, compositeur et bidouille elle-même la réalisation de ses clips vidéos en faisant un montage d'images chippées sur youtube.
Sa première chanson commercialisée en single, depuis le 10 octobre 2011, s'intitule Video Games. L'atmosphère musicale, l'aspect mélodramatique de la chanson, tout comme le look étudiée de son interprète, très inspirée par le cinéma hollywoodien des années de gloire (40s et 50s) avec ses longs cheveux à la Veronica Lake, ses grands yeux de biche et ses petites tenues propres sur elle, n'est pas sans rappeler le climat mystérieux qui règne dans les films de David Lynch. La musique mêle des sons de cloches et de la harpe à la voix basse et langoureuse de Lana, qui en dégage un sentiment de tristesse et de mélancolie. Car les paroles évoquent l'incompréhension dans un couple, le mec préférant jouer aux jeux vidéos que de passer du temps avec sa copine.

   Artiste: Lana Del Rey
Titre: Video Games
Année: 2011

Swinging in the backyard
Pull up in your fast car
Whistling my name

Open up a beer
And you take it over here
And play a video game

I’m in his favorite sun dress
Watching me get undressed
Take that body downtown

I say you’re the best taste
Lean in for a big kiss
Put his favorite perfume on

Go play a video game

It’s you, it’s you, it’s all for you
Everything I do
I tell you all the time
Heaven is a place on earth with you
Tell me all the things you want to do
I heard that you like the bad girls
Honey, is that true?
It’s better than I ever even knew
They say that the world was built for two
Only worth living if somebody is loving you
Baby now you do

Singing in the old bars
Swinging with the old stars
Living for the fame

Kissing in the blue dark
Playing pool and wild darts
Video games

He holds me in his big arms
Drunk and I am seeing stars
This is all I think of

Watching all our friends fall
In and out of Old Paul’s
This is my idea of fun
Playing video games

It’s you, it’s you, it’s all for you
Everything I do
I tell you all the time
Heaven is a place on earth with you
Tell me all the things you want to do
I heard that you like the bad girls
Honey, is that true?
It’s better than I ever even knew
They say that the world was built for two
Only worth living if somebody is loving you
Baby now you do

(Now you do)

It’s you, it’s you, it’s all for you
Everything I do
I tell you all the time
Heaven is a place on earth with you
Tell me all the things you want to do
I heard that you like the bad girls
Honey, is that true?
It’s better than I ever even knew
They say that the world was built for two
Only worth living if somebody is loving you
Baby now you do 

Posté par ginieland à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


21 novembre 2011

Al Green: Let's Stay Together

algreen_letsstayVoici un titre classique de la soul music, j'ai nommé Let's stay together interprété par Al Green, extrait de l'album qui porte le nom de la chanson (photo ci-contre) sorti en 1972. La chanson a, dès sa sortie en single en 1971, rencontré un succès considérable, atteignant la place n°1 des charts U.S. (le top 100 des Billboard) restant dans le classement pendant près de 16 semaines. Le célèbre magazine américain de chroniques musicales Rolling Stone, a même placé le titre à la 60ème place des 500 plus grandes chansons de tous les temps. Bref, vous l'avez compris, la chanson, qui est une ballade romantique, est devenue un standard ancré dans l'Histoire de la musique.
En 1982, Tina Turner va reprendre ce titre, et rencontrer ainsi un joli succès. La chanson  sera d'ailleurs reprise par une multitude d'artistes américains: Roberta Flack, Michael Bolton, Ms. Marilyn Marshall, Donny Osmond, Jimmy Smith, Michelle Williams, Boyz II Men, Big Mountain, Isaac Hayes, Robin Thicke, Brian Kennedy... et la dernière en date, par Seal en 2011. Cependant, la version originale d'Al Green reste la plus belle et figure dans les bandes originales de quelques films: Pulp Fiction (de Quentin Tarantino en 1994) et Munich (de Steven Spielberg en 2005); ainsi que dans la série Ally McBeal

Artiste: Al Green
 Titre: Let's stay together
Année: 1971
Extrait de l'album:
Let's stay together

I'm, I'm so in love with you
Whatever you want to do
Is alright with me
'Cause you make me feel, so brand new
And I want to spend my life with you

Me sayin' since, baby, since we've been together
Ooo, loving you forever
Is what I need
Let me, be the one you come running to
I'll never be untrue

Ooo baby Let's, let's stay together
Loving you whether, whether
Times are good or bad, happy or sad

Oooo oooo ooo ooo, yeah
Whether times are good or bad, happy or sad

Why somebody, why people break up
Oh, and turn around and make up
I just can't seeeeeeeee
You'd never do that to me
(Would you baby)
'Cause being around you is all I see
It's why I want us to

Let's, let's stay together
Loving you whether, whether
Times are good or bad, happy or sad

Let's, let's stay together
Loving you whether, whether

 > La version de Tina Turner en 1982

Tina Turner - Let's Stay Together par jpdc11

> La version de Seal en 2011

Posté par ginieland à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 novembre 2011

Claire Denamur: Bang Bang Bang

claire_denamur_vagabondeVoici une nouvelle chanteuse qui va faire parler d'elle: Claire Denamur. Son premier album, sorti en 2009, a été apprécié par la critique (en recevant le prix du jury au festival Saveurs Culturelles du Monde) mais est plutôt passé inaperçu côté public. Claire vient de sortir -en mai 2011- son deuxième album intitulé Vagabonde, dont est extrait ce titre Bang Bang Bang, co-écrit avec Da Silva. Avec la voix légèrement cassée de Claire, et le rythme entraînant très inspiré de la musique américaine (blues et folk), on est vite séduit par cette chanson. Le clip est réussi, c'est une sorte de "road video" (qui me fait penser au clip de 'My favorite Game' de The Cardigans) où Claire est une bad girl !

Artiste: Claire Denamur
 Titre: Bang Bang Bang
Année: 2011
Extrait de l'album:
Vagabonde 

On envisage plus grand chose tu sais
on ne croit plus aux adages du temps
qui effacera les crevasses
qui ramassera la crasse au fond
Qu'est-ce qui nous sonne au moment de s'y croire
Qu'est-ce qui nous traine au fond dans la poussière
je ne connais pas les aveux
je me fous des adieux
au fond...

(Bang bang bang) il nous faut du courage
(bang bang bang) encore du courage
(bang bang bang) il nous faut du courage
(bang bang bang) encore du courage
pour encaisser les coups de rage

Comment fait-on quand on a pas les cartes
à quoi l'on joue, on joue et l'on s'étale
je ne suis pas de ce pays
je n'connait rien de n'ici
au fond...

(Bang bang bang) il nous faut du courage
(bang bang bang) encore du courage
(bang bang bang) il nous faut du courage
(bang bang bang) encore du courage
pour encaisser les coups de rage

Même si l'on sait que rien n'en vaut la peine
même si l'on part et que l'on a pas de vaine
j'aimerais que tu saches, je foutrais tout en l'air sans fin
On envisage plus grand chose tu sais
on ne croit plus aux adages du temps
qui effacera les crevasses
qui ramassera la crasse
au fond...

(Bang bang bang) il nous faut du courage
(bang bang bang) encore du courage
(bang bang bang) il nous faut du courage
(bang bang bang) encore du courage
pour encaisser les coups de rage [Bis] 

Posté par ginieland à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 octobre 2011

24 000 Baci

On a entendu cette chanson pendant tout l'été: 24 000 Baci, interprétée par Aylin Prandi. Ce titre est en fait une reprise de 1961 du chanteur italien Adriano Celentano. Bien qu'elle chante en italien, la jeune chanteuse de 28 ans est française, mais est d'origine italienne par son père et argentine par sa mère, et parle 4 langues (français, anglais, italien et espagnol). Il s'agit ici de sa première chanson, extraite de son premier album du même titre 24 000 Baci qui en français, veut dire "24 000 baisers". Car avant d'être chanteuse, Aylin est aussi et avant tout comédienne (vue dans Femmes de Loi sur TF1). La chaîne TF1 va même faire de cette chanson, leur tube de l'été 2011 pour illustrer leur programme. Allez, place à l'écoute à cette chanson très énergique et au son très frais qui nous rappelle l'été.

> 24 000 Baci version Aylin Prandi

> 24 000 Baci version originale par Adriano Celentano

Posté par ginieland à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 octobre 2011

Damon Albarn and Co: DRC Music

DRC_MusicDamon Albarn et des musiciens britanniques sont partis il y a quelques semaines enregistrer en République Démocratique du Congo, avec des musiciens locaux, un album intitulé DRC Music. Cet album peut être écouté intégralement en ligne et ce, gratuitement: retrouvez le lecteur d'écoute ci-dessous. Cependant, l'album sera également publié la semaine prochaine par Warp et les bénéfices seront reversés à la branche congolaise de l'ONG Oxfam, donc si vous appréciez l'album, ne vous contentez pas d'une simple écoute sur le net.

Posté par ginieland à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Charlie Winston: Hello Alone

Deux ans après son mémorable Like a hobo, Charlie Winston revient enfin avec un nouvel opus ! Son nouveau titre s'intitule Hello Alone, premier single extrait de son nouvel album Running Still dans les bacs le 21 novembre 2011.

Posté par ginieland à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,