02 novembre 2014

2012 Michael Fassbender par Caitlin Cronenberg

michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-1 michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-3
michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-2 michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-5 michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-7
michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-4 michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-6 michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-cover
michael_fassbender_by_caitlin_cronenberg-2012-01-l_uomo_vogue-9

 Photographe: Caitlin Cronenberg
Modèle: Michael Fassbender
Date: 2012
Séance: pour la version italienne du magazine "Vogue",
L'Uomo Vogue - édition janvier 2012

> video "Mystery Train"

Posté par ginieland à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 octobre 2012

Au revoir, Sylvia...

Sylvia Kristel

28 septembre 1952 - 17 octobre 2012
 

sylvia_kristel_1974_emmanuelle_la_chaise

Posté par ginieland à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 septembre 2012

Marc Lavoine: Je descends du singe

marc_lavoine_je_descends_du_singeVoici le dernier single de Marc Lavoine, Je descends du singe, qui passe pas mal en radio et que j'aime beaucoup, et qui est le premier extrait de son dernier album Je descends du singe sorti le 10 septembre 2012. Dès sa diffusion, la chanson s'est placée en tête des charts, tout comme l'album qui s'est hissé n°1 des ventes dès sa sortie. Pour cette chanson, le texte est signé Marc Lavoine et la musique de Christophe Casanave. Marc Lavoine nous séduit toujours autant avec sa voix rauque et sensuelle. Quand au clip, réalisé par Benjamin Kutsko, on y voit le chanteur et un chimpanzé qui partent à la découverte du Grand Canyon en Amérique.

 Artiste: Marc Lavoine
Titre: Je descends du singe
Réalisateur Video: Benjamin Kutsko
Année: 2012
Extrait de l'album: Je descends du singe

Il y a des jours de litanie
Où les uns jouent avec l’ennui
Des jours de silence
Où les ombres pensent
Il y a des jours de solitude
Le cœur bat plus que d’habitude
J’suis blanc comme un linge
Je descends du singe

Et je descends dans la rue
Parmi les gens perdus
Je vais sur la jetée
Parler au vent salé
Je vis dans ma bouteille
Je bois jusqu’au soleil
Je vole jusqu’alalie
Des milles et une nuit
J’suis blanc comme un linge
Je descends du singe

Il y a des jours ou tu me manques
Des heures où le bonheur se planque
Des jours de torture
Qui ont la dent dure
Il y a des jours de manquer d’air
A deux doigts de se foutre en l’air
J’suis blanc comme un linge
Je descends du singe

Et je descends dans la rue
Parmi les gens perdus
Je vais sur la jetée
Parler au vent salé
Je vis dans ma bouteille
Je bois jusqu’au soleil
Je vole jusqu’alalie
Des milles et une nuit
J’suis blanc comme un linge
Je descends du singe

Il y a des jours mal dans leur peau
Qui ne trouvent pas le repos
Des journées entières
Qui partent en arrière

Et je descends dans la rue
Parmi les gens perdus
Je vais sur la jetée
Parler au vent salé
Je vis dans ma bouteille
Je bois jusqu’au soleil
Je vole jusqu’alalie
Des milles et une nuit
J’suis blanc comme un linge
Je descends du singe

Il y a des jours à te chercher
Sur les ruines de mon passé
J’suis blanc comme un linge
Je descends du… singe

Je descends du singe
Tu, tu, lu, tu, tu ...
Je descends du singe
Tu, tu, lu, tu, tu ...
Je descends du singe

Posté par ginieland à 12:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2012

Grace Kelly: 30 ans déjà

grace_kelly1Le 14 septembre 2012 marquera les 30 ans de la disparition de la Princesse Grace de Monaco; connue sous le nom de Grace Kelly, morte dans un accident de voiture à l'âge de 52 ans. Les hommages se multiplient dans les médias: à la télévision, France 2 lui a consacré une soirée spéciale mardi 11 septembre (avec l'émission de Stephane Bern 'Secrets d'Histoire', sur la famille Grimaldi; puis la rediffusion d'un documentaire de Patrick Jeudy 'Grace Kelly face à son destin', et le film 'La Main au collet'); ainsi que Paris Première le jeudi 13 (avec les films d'Hitchcock 'Le crime était presque parfait' et 'La main collet' suivi d'un documentaire 'Grace Kelly, la biographie'). La presse aussi rend hommage à Grace cette semaine en lui consacrant leurs Unes: Le 'Numéro Spécial' sorti le 22 août, 'Nous Deux' le 11 septembre, Le 'Point de Vue Images du Monde Spécial Art' du 6 septembre, Le 'Point De Vue' du 12 septembre, 'Paris Match' du 13 septembre et enfin 'Success Story Noblesse & Royauté' du 15 septembre. 

grace_L1384 grace_L8772 
grace_L3941 grace_L8322 grace_M2533 mag_L1940

Posté par ginieland à 19:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 septembre 2012

Bob Dylan: Duquesne Whistle

Voici le tout dernier clip de Bob Dylan qui fait beaucoup parler de lui. Le clip vidéo de la chanson Duquesne Whistle, le premier extrait de son 35ème album Tempest , a été présenté en exclusivité par le quotidien anglais The Guardian. Il s'agit d'un véritable petit film, à la réalisation soignée par Nash Edgerton: la vidéo débute comme une petite comédie romantique, où l'on y voit une jeune homme -plutôt mignon- qui fait tout pour séduire une jeune femme dans la rue. Il la suit, enchaîne des petites danses. Mais la drague tourne vinaigre: le gars se fait arrêter par les flics, passe une nuit au poste, puis se fait enlever et tabasser. Entre temps, on aperçoit Bob Dylan, qui déambule la nuit dans les rues avec un groupe de personnes aux looks très différents, tel un gang qui marque son territoire. 

Posté par ginieland à 12:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 juillet 2012

Garbage en interview sur LaProvence

laprovenceGarbage, Le retour

publié le mardi 17 juillet 2012
en ligne sur laprovence.com

Après un long silence, le groupe se reforme autour de la rousse et magnétique Shirley Manson. Il joue ce soir à Arles.

Perdus de vue en 2005, Shirley Manson, le batteur et producteur Butch Vig, Duke Erikson et Steve Marker, écument, cet été, les festivals avec un nouvel album Not Your Kind of People, qui ravive leur formule pop-rock futuriste. Entretien.

Portez-vous toujours votre anorak orange ?
Shirley Manson : (Elle rit) Oui , je le porte de temps en temps !

Vous êtes de retour sur scène dans de grands festivals européens. Comment vous sentez- vous ?
S.M. : Faire une carrière dans l'industrie musicale est un privilège pour une femme. Je suis telle que j'ai toujours été. Je ne fais pas semblant d'être jeune. Et je n'ai pas peur de vieillir. Je suis fière d'être programmée dans de grands festivals.

Garbage a été l'un des premiers groupes à mélanger les grosses guitares à de l'électronique. Pensez-vous avoir influencé d'autres groupes?
S.M. : Certainement. Je vois l'influence de ma génération sur les jeunes dans la façon d'enregistrer en studio ou de jouer en live. Et pas uniquement dans le rock.

Vous avez tenté une carrière en solo. Que cherchiez-vous ?
S.M. : Je ne cherchais pas à faire une carrière en solo. Je cherchais à être moi-même. Je voulais "déshabiller" Garbage, faire un disque calme, sans me demander si cela plairait aux radios. Naïvement, j'ai cru que ma maison de disques allait me soutenir. On m'a fait comprendre que c'était trop abscons.

Comment vous êtes-vous retrouvé ?
S.M. : Notre agent nous a organisé des retrouvailles. Très vite, nous avons trouvé des points communs, avons lancé les mêmes vannes. Il a suffi d'une bonne bouteille de vin pour détendre la situation !

Vous vivez à Los Angeles. Edimbourg vous manque-t-il ?
S.M. : Bien sûr. La culture, la famille me manquent. Malheureusement, il n'y a pas d'industrie musicale en Ecosse. Si vous voulez faire carrière, il faut bouger. Sauf si vous aimez le folk.

Vous êtes à Arles ce soir. Aimez-vous des artistes français ?
S.M. : Oui, mon mari vient de produire le disque de Superbus. J'adore Air. Il y a beaucoup de Français que nous aimons !

Qu'attendez-vous du contact avec le public ?
S.M. : Je n'ai pas d'attente. Je vais profiter de chaque instant. Sept ans, c'est beaucoup dans le monde de la musique. Notre public a grandi. On a été surpris de recevoir un tel accueil. C'est incroyable !

Ce soir 21h30 au théâtre antique d'Arles en ouverture des Escales du Cargo
Propos recueillis par Marie-Eve BARBIER et Frédéric SANIERE

Posté par ginieland à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juillet 2012

Coffret Blur 21 le 30/07/2012

blur21 

Je vous en avais parlé lors de la revue de presse du magazine Rolling Stone : le 30 juillet prochain sort un coffret intitulé Blur 21, comprenant l'intégrale de la carrière du groupe Blur. Le contenu et visuel du coffret se précise. Vous pouvez d'ores et déjà visualiser en détail le contenu par cette vidéo:


Je vous rappelle le contenu, d'après le site officiel d'emi:
> Pour célébrer ses 21 ans de carrière, Blur revisite l’ensemble de sa discographie avec un coffret "Intégrale" contenant plus de cinq heures et demie d’inédits. Inclus :

  • Les 7 albums studio du groupe (chacun bénéficiant d’un CD bonus)
  • 4 CD de raretés et d’inédits
  • 3 DVD
  • 1 livre collector et le single vinyle de "Seymour" en édition limitée.

Cette collection, dont les cinq premiers albums ont été remasterisés à Abbey Road par Frank Arkwright, a été supervisée par Graham Coxon et le producteur Stephen Street.
Les sept albums du groupe seront également disponibles à la vente séparément, avec un second disque de faces B, titres rares et matériel bonus. 

> Egalement disponible : un coffret vinyle avec les sept albums (13 LP) proposés en vinyle 180g. Chacun des sept albums sera également proposé séparément, en vinyle épais. 

De plus, il est déjà possible de précommander le coffret (notament sur amazon ). Apparemment, le coffret est en "édition limitée" (autrement dit, si on ne le commande pas dès sa sortie, il ne sera plus possible de se le procurer par la suite ?!). Finalement, le prix est un peu moins cher que ce qui avait été annoncé: il faudra débourser tout de même près de 142 Euros !

Posté par ginieland à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2012

Skip The Use: Ghost

SkipTheUse_Ghost_coverC'est le groupe rock du moment: Skip The Use est, comme son nom ne l'indique pas, un groupe de rock français, originaire de Lille. Après avoir écumé les scènes du nord de la France pendant une petite décennie, c'est en janvier 2012, qu'ils se font distinguer en remportant une Victoire de la musique pour la catégorie "Groupe ou artiste révélation scène de l'année"; et interprète pour la première fois leur single Ghost sur le plateau de l'émission "Taratata". La chanson, enregistré avec une chorale d'enfants, est extraite de leur 3ème album studio Can be Late, sorti en 2012.
Le titre Ghost, n'est pas sans rappeller la chanson Kids with Guns, du groupe Gorillaz, sorti en 2006, enregistré aussi avec une chorale d'enfants.


Time is running out
Ghost keeping me alive
I get what it means
You have to survive

Eight o' clock in the morning
To hard to give, to hard to live
I can't stop dreaming
Do you know what I'm in
you make up your angry eyes
You stay hidden but I see you smile
I wanna stay inside your arms
I want to feel fine
(You have to survive)

Twenty minutes and I'm ready
It's not raining today
I'm late and I must hurry
Welcome to my way
(You have to survive)
I don't wanna wet us i'm sorry
It's not raining today
Kill the light
I can see

Time is running out
Ghost keeping me alive
I get what it means
You have to survive
(x2)

You know i'm on the road
We are playing tonight
Ever since this morning
Your kiss is on my skin
What's again tonight?
Will you talk to me?
You know I need you
To make it real

Time is running out
Ghost keeping me alive
I get what it means
You have to survive
(x2)
(You have to survive)

You gonna die, die, die
I get, I get what they're saying to me
I gotta smile, smile, smile
Forget, forget, forget it i wanna be
Come inside my world
Live the gun outside
I've got the words
Let them blow your mind

It's a lie lie lie
I get I get what the story will be
You gotta try try try
Escape, escape, escape your misery
Stop the motion
I got the solution
Wake up, focus, (thrive?) and get free

Time is running out
Ghost keeping me alive
I get what it means
You have to survive
(X2)

Posté par ginieland à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juillet 2012

Starbuck

starbuck_affStarbuck
pays: Canada
genre: comédie
année: 2012
durée: 1h49
réalisateur: Ken Scott
scénario: Ken Scott, Martin Petit
distribution:  Patrick Huard (David Wozniak), Julie LeBreton (Valérie), Antoine Bertrand (l'avocat de David), Dominic Phile (le frère sévère), Marc bélanger (Paul, le frère sympa), Igor Ovadis (le père), David ichael (Antoine), Patrick Martin (Etienne), David Guigère (porte parole)...

Le speech: Tout juste au moment où David Wosniak apprend que sa compagne Valérie est enceinte, cet éternel adolescent de 42 ans, qui cultive des plants de cannabis dans son appartement et doit de l'argent (près de 80 000 dollars), découvre qu'il est le géniteur de 533 enfants, déterminés à le retrouver.

> bande annonce

 Ma note: 8/10
J'aime
: Une savoureuse comédie canadienne, où on ne s'ennuie pas un seul instant. J'aime bien les films canadiens: pour la sonorité de la langue, l'accent, leurs expressions qui nous semblent farfelues -comme "costume de bain" pour un "maillot de bain"... Ce film joue parfois avec les clichés (David est un looser et représente le cliché du looser: il bosse dans l'entreprise familiale de boucherie, fait mal son boulot, doit du pognon -finalement, on ne sait même pas à qui ni pourquoi-, n'est pas prêt à s'engager et j'en passe; son copain l'avocat est l'archétype du gars bien nourri qui traîne en pyjama en s'occupant de sa marmaille dans une grande maison où il n'y a apparemment pas de mère). La trame de l'histoire est sympa: David se retrouve géniteur de plus de 500 enfants, dont 140 qui veulent le connaître. Je dirai que le choix final de David est très moralisateur, très à l'américaine (à l'issue du procès, il devait toucher près de 200 000 dollars de dommages et intéret du laboratoire, mais il préfère y renoncer et décide plutôt de révéler son identité car il s'est attaché à sa 'grande famille'). Pour un gars qui n'avait pas un sous, une telle opportunité ne se refuserait pas... mais bon, c'est une comédie où il fallait montrer que le glandeur de service avait finalement un bon fond. C'est un film drôle et touchant à la fois.

Posté par ginieland à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juillet 2012

Rolling Stone Juillet-Août 2012

rs_L4199Le magazine Rolling Stone n°45, de juillet-août 2012, consacre des articles très intéressants, et publie de très belles photos.
Prix: 5,95 € (je le concède: prix cher pour un magazine mensuel de 98 pages, surtout que ce numéro regroupe les 2 mois d'été de juillet et août ! Mais je sélectionne mes achats de la presse musicale, car celle-ci est vendue très chère). 

> Commençons d'abord par le compte-rendu du concert de Garbage à l'Olympia du 16 mai 2012. L'article est plutôt très factuel, l'auteur ne reflète pas réellement l'émotion ressentie mais ne fait que dresser la liste des morceaux interprétés.
rs_img867 

> Ensuite, la raison principale pour laquelle j'ai acheté le mag: un article de 6 pages sur Damon Albarn. Très bon article, quoique pas particulièrement flatteur pour l'artiste, dépeint comme une personne lunatique et arrogante, qui manipule un peu (voire beaucoup) ses compères de Blur; et que chacun de ses partenaires (comme aussi avec Gorillaz) doivent composer avec le mauvais caractère de Damon. Mais bon, on lui pardonne tout à Damon, tant il possède un talent énorme pour la musique ! Par ailleurs, on apprend qu'un coffret Blur composé de 21 CD sortira dans les bacs le 31 juillet 2012, comprenant bien évidemment tous les albums du groupe (que je possède déjà of course!), mais surtout des bonus à foison: près de 195 autres chansons (face-b ou raretés) ainsi que 3 DVDs (deux concerts et les clips) et un livre de photos. Merveilleux tout ça... mais le hic (oui, il y a bien le revers de la médaille!), c'est qu'il faudra déboursé 160 Euros pour se l'offrir (ce qui n'était pas prévu au programme de mes frais de dépenses, mais quand je lis tout le contenu de ce coffret... Mamamia, ça donne trop envie!).
rs_img868 rs_img869 rs_img870 rs_img871 rs_img872 rs_img873

> Enfin, le mag contient un article de 7 pages sur Radiohead (très instructif, sur la manière dont le groupe travaille ses compos), sur le producteur Jimmy Iovine, sur Jack White (qui fait la couv'), sur Vince Taylor, Oasis (sur le pourquoi du comment du split des deux frangins après l'annulation du concert de Rock en Seine en 2009), un formidable portfolio sur le groupe The Rolling Stones (en 8 pages, photos légendées) et pleins d'autres surprises, surtout côté photos, dont je vous ai scannée ce que je préfère -en pêle-mêle: Michael Jackson, Vince Taylor et BB, Marlon Brando (photo pleine page), Mick Jagger et l'article sur Oasis:
rs_img874 rs_img875 rs_img876 rs_img877 rs_img878