31 octobre 2011

Radiohead: Paranoid Android

Radiohead_Paranoid_Android_CD1Place à l'une des plus belles chansons du rock, tant par ses paroles, ses mélodies et la voix de Thom Yorke, j'ai nommé Paranoid Android, interprété par le groupe Radiohead, issu de leur troisième (et merveilleux) album OK Computer, sorti en 1997 (si il y a UN album de rock à posséder, c'est celui-là!). C'est le chanteur et leader du groupe, Thom York, qui a écrit la chanson, dont l'inspiration lui est venue après l'intrusion de fans qui l'ont harcelé dans un bar de Los Angeles. Le titre Paranoid Android est une référence à un personnage du Guide du voyageur galactique: Marvin, l'androïde paranoïde de Douglas Adams.
La chanson est en quatre sections musicales distinctes: la première commence avec la guitare acoustique par « Please could you stop the noise i'm trying to get some rest », la deuxième (« Ambition makes you look pretty ugly ») où le volume monte avec un passage violent, hard-rock; et la troisième « Rain down, come on rain down on me, from a great height », de nouveau plus calme, avant le retour de la partie hard-rock pour le final.
Le groupe s'est inspiré du morceau de John Lennon Happiness is a Warm Gun dans l'album blanc des Beatles, qui est lui aussi construit en trois sections musicales différentes. Pour les arpèges de guitare, lors du passage où Yorke chante "what's thaaaaat", on y retrouve aussi une ressemblance avec ceux de la chanson In The Square des Pretty Things (album Parachute, 1970). Colin Greenwood, le bassiste de Radiohead, explique en effet « Pour Paranoid Android nous avions en tête un DJ Shadow rencontrant le genre Beatles ». Thom Yorke ajoute: « Cela a vraiment démarré comme trois chansons dont nous ne savions que faire. Puis nous avons pensé à Happiness is a Warm Gun qui était d'évidence constitué de trois parties mises ensemble par John Lennon, et nous nous sommes dit « pourquoi n'essayerions-nous pas ça ? »
Au niveau du chant, on se rend compte avec ce titre que Thom Yorke est définitivement un chanteur dont les capacités vocalises sont très étendues. La chanson est d'ailleurs aussi comparée au Bohemian Rapsody de Queen. Bref, vous l'aurez compris, ce morceau est un vrai bijou !!
En 2010, la chanson a été classée 21ème meilleure chanson britannique de tous les temps par la radio anglaise XFM. Et en octobre 2011, le classement anniversaire du magazine NME, la place première des 150 meilleures chansons de ces 15 dernières années!
Quand au clip, il se base sur les personnages du dessin animé Robin, créé par Magnus Carlsson, diffusé à l'époque sur MTV, dans lequel les personnages avaient le don de se retrouver dans des histoires le plus souvent tordues.

 Artiste: Radiohead
 Titre: Paranoid Android
Réalisateur: Magnus Carlsson
Année
:
1997
Extrait de l'album:
OK Computer

Please could you stop the noise, I'm trying to get some rest
From all the unborn chicken voices in my head
What's that...? (I may be paranoid, but not an android)
What's that...? (I may be paranoid, but not an android)

When I am king, you will be first against the wall
With your opinion which is of no consequence at all
What's that...? (I may be paranoid, but no android)
What's that...? (I may be paranoid, but no android)

Ambition makes you look pretty ugly
Kicking and squealing gucci little piggy
You don't remember
You don't remember
Why don't you remember my name?
Off with his head, man
Off with his head, man
Why don't you remember my name?
I guess he does....

Rain down, rain down
Come on rain down on me
From a great height
From a great height... height...
Rain down, rain down
Come on rain down on me
From a great height
From a great height... height...
Rain down, rain down
Come on rain down on me

That's it, sir
You're leaving
The crackle of pigskin
The dust and the screaming
The yuppies networking
The panic, the vomit
The panic, the vomit
God loves his children, God loves his children, yeah!

Bon nombre d'artistes -amateurs comme confirmés- reprennent ce titre. Bien que la version de Radiohead et la voix de Thom Yorke  sont impossibles à égaler, il existe tout de même quelques versions sympas:

comme celle du groupe Weezer

celle de Charlie Winston et Nadeah

Charlie Winston & Nadeah - Paranoid Android par cfun

Posté par ginieland à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


16 juillet 2011

B.O. Across The Universe: Strawberry Fields Forever

Voici une des scènes musicales de l'un de mes films préférés, Across the universe, réalisé en 2007 par Julie Taynor, dont l'histoire met en scène 34 chansons des Beatles, réarrangées et interprétées par les acteurs. J'ai ici choisi le passage du film où les acteurs Jim Sturges (alias Jude) et Joe Anderson (alias Max) interprètent Strawberry Fields Forever. Cette scène peut se visionner aisèment sans avoir vu le film, car elle constitue une sorte de vidéo clip, très esthétique et métaphorique avec le symbole de la fraise. Pour situer la scène dans le film: Jude en a assez que sa petite amie Lucy (interprétée par Evan Rachel Wood, qu'on aperçoit en gros plan dans cette scène) passe toute ses journées avec les activistes, dont le chef la manipule. Jude n'a pas de boulot fixe et vit en clandestin à New York. Artiste dans l'âme, il s'efforce ici de trouver un logo pour une compagnie de disque indépendante (et qui sera... la fraise!). Pendant ce temps, Max, le frère de Lucie, a été enrolé dans l'armée pour mener la guerre au Vietnam.

Posté par ginieland à 16:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 juillet 2011

Manhattan Jour 8

Dimanche 26 juin 2011 - Le départ de New York

Nous devions quitter la chambre de l'hôtel pour 11 heures. Le problème, c'est que d'une part, le chauffeur de van devait venir nous prendre à 15h50 -nous avions la possiblité de laisser nos bagages en sûreté dans l'hôtel- et d'autre part, je n'avais pas encore préparé mes valises et il était déjà 9h30... On descend à la réception, j'essaie de négocier pour que l'on puisse avoir la chambre jusqu'à notre départ, mais il fallait repayer un supplément d'une demie journée ! Finalement, on obtient du rade: on peut rester jusque midi. Branle-bas de combat dans le rangement des valises ! lol Bien emballer les petits objets de souvenirs, hypers fragiles; vérifier que rien ne traîne dans toutes les pièces (finalement, je découvrirai une fois rentrée chez moi, que deux de mes objets ont été cassés (une petite statue de la liberté et la anse d'un mug) et que j'ai oublié un petit miroir à l'effigie de New York, qui a du certainement glissé dans le lit !). Bref... à 11h50 la réception téléphone, comme pour nous prévenir qu'on doit dégager descendre. On laisse nos bagages dans le hall et on part en ville. On refait un tour dans Times Square, on rentre faire un tour d'horizon dans le Hard Rock Café, un lieu vraiment magique. On regrette même de ne pas y être allés avant! On y découvre toutes sortes d'objets exposés en vitrine: des guitares des Beatles, la canne et un des costumes d'Elvis, la guitare de Courtney Love, des écrits de John Lennon (avec un mini mémorial avec bougies), un costume de Gwen Stefani et de Madonna et j'en passe... Voici quelques photos:

PH_936 SAM_0206a
un soleil qui fume ! dans le hall d'entrée.

SAM_0190
Je prend la pose devant les costumes des Beatles.

PH_930
Guitare et costume d'Elvis Presley.

SAM_0200a
Guitare et costume de Gwen Stefani.

SAM_0204a SAM_0205a
Costumes et photos de Madonna.

SAM_0203a
Guitare et photo de Courtney Love;
Photo de Kurt Cobain enfant.

 PH_931
guitare à l'effigie des Simpson,
de Scott Ian, membre du groupe trash metal Anthrax.

PH_932 PH_933
Exposés au bout d'une salle du Hard Rock, de grandes figurines
et des guitares de musiciens.

J'en profite ensuite pour ENFIN faire quelques magasins de fringues (je n'en ai pas eu le temps de toute la semaine). Je m'achète 3 vêtements (à Forever 21 sur 34th Street) et une paire de chaussures (à Orva Shoes sur 34th Street). C'est aussi le jour de la Gay Pride, il y a encore plus foule que d'habitude, et les flics ont bouclé le quartier. Voici quelques photos:

PH_939 SAM_0207a
SAM_0208a SAM_0209a SAM_0210a
SAM_0211a SAM_0212a SAM_0213a
SAM_0214a SAM_0215a SAM_0216a
SAM_0217a SAM_0218a 

On repasse devant le musée de Madame Tussauds, admirez la façade de l'immeuble, avec la grande main dorée au sommet:

PH_938

Les heures passent vite, on se dépêche de revenir vers l'hôtel, on avale un hot dog à 3 dollars en quatrième vitesse. Arrivés à l'hôtel, on attend une bonne 15aine de minutes. Le chauffeur est là, il fait une sale tronche et ne décroche pas un mot. Une fois dans le van, il fait plusieurs arrêts pour chercher d'autres personnes, on se retrouve à sept. On arrive à l'aéroport dans les 17 heures et on lui laisse un pourboire de mauvais bon coeur -lol- étant donné son extrême amabilité (il ne nous a même pas aidé à ni mettre nos babages dans le coffe, ni les enlever; encore pire, il mettait les bagages des autres personnes au-dessus des notres, n'importe comment). Dernières photos, prises dans le van, sur le pont de Brooklyn...:

PH_940 SAM_0219a

... et sur l'autoroute:

SAM_0220a

Une fois à l'aéroport, on apprend qu'il faut attendre qu'il soit 18 heures pour s'enregistrer. On patiente. On nous dit qu'il y a à nouveau du retard (comme pour le départ.. hum) mais cette fois-ci, à cause des grèves en France ! On devait décoller à 21h50, finalement on partira à minuit. Une dernière cigarette pour la route:

SAM_0225a

Dans la file d'attente du comptoir d'enregistrement, on croise Catherine Ringer et sa fille. Malheureusement, je n'ai pas osé demander ni d'autographe, ni de photo (et pourtant, j'aurai tellement aimé ! mais comme tout le monde l'a laissé tranquille, j'ai pas voulu l'importuner). Une fois dans l'espace des boutiques détaxées (qui sont différentes des boutiques de l'aéroport français: pas de boutiques d'alcool, ni de cigarettes, mais un malheureux stand), on mange dans une petite brasserie: pizzas et grande bibine -lol- Photos au Medalist Bar, la brasserie de l'aéroport de JFK:

SAM_0228a SAM_0229a

Et puis, l'attente, super longue, sans espace fumeur -contrairement à Roissy- avant de pouvoir enfin embarquer, mais cette fois-ci, dans un avion bien plus petit -un Boing 747-. Les plateaux repas étaient loin d'être aussi bons que pour le premier avion que nous avions pris à l'allée (c'était... dégeu, et les boissons étaient tièdes). Mais le trajet s'est bien déroulé et a passé plutôt vite -j'ai roupillé tout le vol, si bien que je n'ai pas eu le temps de voir le film "Poopoopidou" en entier (un film que je voulais tant voir, étant fan de Marilyn Monroe!).

carte_embarquement_26_juin 

Arrivés à déstination de l'aéroport Charles de Gaulle, pendant l'attente pour récupérer nos bagages, on revoit une dernière fois Catherine Ringer. Puis on file à la gare, pour prendre le train. Là encore, une cacouille: une fois dans le train, on apprend qu'il ne s'arrête pas -comme prévu- à la gare où nous devions descendre; on doit donc descendre au prochain arrêt pour refaire un changement, d'autant plus que le train avait là aussi, du retard ! Avec les bagages lourds, c'est hyper pratique !! Dès que nous sommes arrivés en France, je dégoulinais sous la chaleur: il fait si chaud, et si lourd, l'air est irrespirable, contrairement -et bizzarement- qu'à New York. LA dernière photo, en attendant le train (j'ai flouté les visages des autres personnes):

SAM_0230a

Posté par ginieland à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,